Paul Biya à Emmanuel Macron :  «Monsieur le président, vous êtes un excellent traducteur »

0
149

Conférence de presse à Etoudi : Biya fait de Macron son ampli

 


Paul Biya à Emmanuel Macron :  «Monsieur le président, vous êtes un excellent traducteur »

 

La Voix Des Décideurs – Le «vieux dictateur» d’Etoudi et patriarche de Mvomeka’a vient d’infliger un tour d’adresse auditive à son hôte Emmanuel Macron. Le président français comme «traducteur» des journalistes françaises pour le président Biya, se voit ainsi assigner le rôle de haut-parleur.

Suite à la visite d’Emmanuel Macron au Cameroun, la conférence de presse avec son homologue Paul Biya apparaît mémorable. Le fait marquant pour plusieurs observateurs, réside en les attitudes des deux présidents lors des questions des journalistes françaises.

 

 

Le haut-parleur Macron

Ainsi, lorsqu’Amélie Tulet, journaliste de Radio France International (Rfi) formule sa question au président Biya, celui-ci semble ne pas entendre. Rebelote lors des questions de Christelle Méral de France Télévisions. L’on se prend alors à croire à une défaillance d’une audition sénile de Paul Barthélémy Biya’a bi Mvondo.
Le président français va ainsi se faire interprète pour son hôte «quasi sourd» de président camerounais. Une répercussion des propos des impétueuses journalistes françaises qu’Emmanuel Macron va acter au moins par deux fois de suite. Ce dernier, sans trop le savoir, va faire le jeu du président Biya (fin pratiquant du Songo’o). Emmanuel Macron devient par conséquent le baffle de Paul Biya qui ne manque d’ailleurs pas d’humour.
Le président Paul Biya, avec finesse, souligne a son homologue «Monsieur le président, vous êtes un excellent traducteur».

 

 

Décryptage d’attitudes

Si l’attitude du président Macron apparaît comme une manifestation de sa fraicheur physique, les observateurs voient comme un «mougou». Un véritable niais qui va se retrouver pris au piège du «lièvre» voire de la «tortue», le patriarche de Mvomeka’a.

Mais bien plus, c’est l’attitude du président Paul Biya qui occupe tous les débats dans l’agora. Pour Mathias Eric Owona Nguini, «Paul Biya est un patriarche qui a la maîtrise des stratégies rhétoriques.» Une maîtrise qui va lui permettre d’absorber ses vis-à-vis lors de la conférence de presse par un «coup du vieux».
Et, la manœuvre se traduit par une théorisation du bruit par le président Biya. Une lecture que fait également Luther André Meka.

L’expert en communication précise la nature desdits bruits comme sémiologiques. Une metacommunication (communication sur la communication) par laquelle Paul Biya fait une exposition sélective des informations, selon sa vision. Et, il définit les limites du jeu.

© La Voix Des Décideurs ►Eric Martial NDJOMO E.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici