Chasse à l’homme : S.M Samuel ELONGO KINGUE déféré au Tribunal de Première Instance de Nkongsamba

0
177

[ Interpellé le 03 mars 2022 à la 2e Région de Gendarmerie de Douala puis relaxé le 4 mars, la traque contre Samuel ELONGO KINGUE n’a  toujours pas atteint son épilogue. Il a été déféré ce mardi 08 mars 2022 au Tribunal de Première Instance de Nkongsamba. Cité dans une affaire  de vol de ferraille, la tête de Samuel ELONGO KINGUE est désormais mise à prix.  ]

 

 La Voix Des Décideurs –  Déféré le lundi 07 mars au Tribunal de Bonabéri, après résolution, le tribunal s’est déclaré incompétent. Le motif de cette incompétence est dû selon  la cour à ce qu’elle qualifie « la situation de vol aggravé ainsi que son incompétence territoriale », indique le conseil.

En effet, « l’accusé Samuel ELONGO KINGUE est chef de Bwadibo, dans l’arrondissement de Dibombari, département du Mungo. C’est la raison pour laquelle il est déféré au Tribunal de Grande Instance de Nkongsamba », indique son conseil. Ledit conseil serait en train de plaider pour sa liberté provisoire.

Un gendarme récidiviste

Gardé à la brigade de gendarmerie de Bonassama, après les mesures d’usage par le Commandant de Brigade, des actes et méthodes d’intimidation ont repris de plus bel contre Samuel ELONGO KINGUE. En effet, à en croire l’autorité traditionnelle le Maréchal des Logis Chef, avec la complicité des éléments de garde « est venu me filmer illégalement dans ma cellule aux environs de 23 heures ». Déclaration faite à son conseil au lendemain de sa rétention.

Cela est d’autant plus un geste illustratif visant à fournir des preuves à cette élite politico-administrative de la région du Littoral qui a mis à prix la tête  de Samuel ELONGO NKINGUE. Cet élément des forces de l’ordre, qu’est le Maréchal des Logis MBOANGO Dumas est par ailleurs concurrent commercial de l’accusé dont la connivence avec les détracteurs du chef serait avérée est dans la mouvance de le nuire.

Il faut noter que ce dernier était en charge de l’enquête au début de la procédure. Mais au regard de ses multiples indélicatesses  et basses manœuvres, l’enquête lui a été retirée et confiée à une autre personne.

Un contre tous ?

Décidemment, les élites et autorités de la région du Littoral seraient décidées à en découdre avec Samuel ELONGO KINGUE. Cet acharnement de trop dont l’objectif ultime est d’humilier une autorité traditionnelle jugée trop encombrante pour avoir défendu les intérêts des siens, par une élite aux intérêts égoïstes. Que se passe-t-il vraiment dans la région du Littoral ?

 

By La Voix Des Décideurs – Abdoul Kader