Cameroun/ Chambre d’Agriculture : Le cimetière des fils de la régionale de l’Est

1
2604

 

Cameroun/ Chambre d’Agriculture : Le cimetière des fils de la régionale de l’Est

Force est de constater que toutes les personnalités nommées  ces derniers  temps comme  présidents dans la chambre d’Agriculture , des forêts  de l’élevage  et des pêches  du Cameroun meurent dans des circonstances  qui laissent à s’interroger. Le dernier en date Joseph Roland Matta vient lui aussi de passer de vie à trépas au moment où personne ne s’y attendait.

 

 

 La Voix Des Décideurs – Au secours Monseigneur Samuel Kleda et Docteur Tsala Essomba !  Il faut exorciser la Chambre d’Agriculture, des forêts  de l’élevage  et des pêches du Cameroun. Cette chambre qui est un organe consultatif et représentatif des intérêts des professionnels de l’agriculture, des pêches et de l’élevage, et qui est censé défendre en même temps les intérêts du monde agricole et rural auprès de pouvoirs publics, des collectivités territoriales décentralisées et des organismes nationaux et internationaux, est devenu le fief du diable.  L’esprit de mort y a élu domicile et pourchasse tous les dignes fils de l’Est. Le caveau de tous ceux qui ces derniers temps sont nommés par le Chef de l’Etat.

La chambre d’Agriculture, des forêts  de l’élevage  et des pêches est devenue un immense cimetière d’où viennent s’enterrer tous les génies  et talentueux de la région du soleil levant. La région de l’Est est en larme. Malgré les efforts du Président Paul Biya de nommer les ressortissants de cette partie du pays à des postes responsabilités, il y a une épée de Damoclès qui est décidée à envoyer au séjour des morts, tous ces heureux élus de la région de l’Est.

Trop c’est trop

Il faut véritablement qu’on en parle pour tirer la sonnette d’alarme. Le vers est-il installé dans le fruit : «   Le mal est –il interne ? Qui tire les ficelles dans l’ombre pour que ce soit lui qui soit nommé à ce prestigieux poste. L’on connait bien la mentalité des certaines personnes dans nos structures et administrations. Ces adeptes du tout pour moi, rien pour les autres.  Ils estiment toujours que, sans eux, rien ne peut avancer. D’où ces Cros-en –jambes gris-gris, chaise arrangée, Bureau soumis aux incantations. Visites nocturnes  chez les diseurs de bonnes aventures », laisse entendre un ressortissant de Dimako outré et dépassé de perdre un homme aussi  altruiste.

 

 

L’administration est continue et ne saurait faire l’exclusivité d’une personne. Certains viennent et d’autres partent. On  remplace pour plus d’efficacité : «  D’où vient-il que certains arrivent à jeter les mauvais sort sur les autres qui d’après la rotation administrative, partiront aussi un jour ? L’homme est mauvais, le disait l’artiste musicien Ntumba Minka ».

Les faits parlent d’eux-mêmes

Joseph Roland Matta est décédé le 19 mai 2020.  De différents témoignages,  il ressort qu’il était un travailleur dévoué, discipliné et chargé d’une forte dose de passion. Son travail était sa première femme. Matta dit-on, ne cherchait pas d’ennuis. Les contre rapports n’étaient pas son affaire. Son bavardage était avec son dossier relatif à la recherche des financements pour rehausser l’image de marque de sa structure.

Il avait d’ailleurs fait ses preuves au ministère des Forêts et de la Faune comme secrétaire d’Etat. Au moment où il meurt, il était en pourparlers avec la tutelle pour acquérir des financements  pour revaloriser tous les secteurs d’activités liés à la chambre d’agriculture.

Sur la liste des morts, on cite aussi Janvier Mongui Sossomba  né le 04 décembre 1970. Le digne fils de l’Est est décédé à l’hôpital de CNPS  02 ans avant sans successeur. Magistral municipal, membre de la galaxie Chantal Biya, il n’a pas pu savourer  les  délices de sa nomination le 15 mars 2011 par le Chef de l’Etat.

 

 

Autre Décès toujours dans cette chambre, Philémon Adjibolo. Avant d’être nommé à la  chambre d’Agriculture, des forêts  de l’élevage  et des pêches, il a été vice-président de l’Assemblée Nationale. Nommé dans cette maison hantée, il est mort à L’Hôpital Gynéco Obstétrique  à Yaoundé le 12 juin 2011 à 15h30.

L’urgence d’un nettoyage total

Au regard du nombre sans cesse grandissant de décès à la chambre d’agriculture, d’aucuns estiment qu’il faille licencier tous le personnel. Inutile de les affecter ailleurs de peur que l’on enregistre d’autres cas de décès. D’autres part contre pensent que, ce sont ce qui sont du même acabit qui doivent partir. Car, ce sont ces éléphants par leur volonté de puissance et de domination qui  s’entre tuent.

Un troisième groupe  dans les coulisses estime que les ressortissants de la région de l’Est ne sont pas les bienvenus. Ceux qui les pourchassent estiment que, la chambre d’agriculture n’est et ne saurait être la chasse-gardée des fils de la région de l’Est. Après Matta, qui sera le prochain sur la liste ?  D’aucuns oublient que nos actes nous suivent. Dieu n’est pas un homme pour oublier ni un fils d’homme pour se repentir. Chacun récoltera  se qu’il aura semé. A bon entendeur.

 

© La Voix Des Décideurs ►Jean Baptiste Bidima  

              

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici