Le jeudi 08 avril 2021 à Yaoundé, le Conseil Électoral d’ELECAM a tenu sa première Session Ordinaire de l’année 2021. Il était question entre autres de dresser le bilan des régionales partielles du 04 avril dernier et de procéder à la formation des Membres du Conseil Electoral et des personnels.

 

« C’est sur un message d’espoir, que je déclare ouverte la première Session Ordinaire du Conseil Électoral au titre de l’année 2021 », telle est la déclaration d’Enow Abrams EGBE à l’ouverture des travaux du Conseil Électoral.

Bilan des élections du 04 avril

« Il n’y a pas de petite élection ». C’est dans cet esprit, qu’Election Cameroon a pris la mesure du scrutin du 04 avril. ELECAM a mis en œuvre toutes les dispositions concourant à l’organisation et au déroulement harmonieux du scrutin depuis la convocation du collège électoral jusqu’à la proclamation des résultats. Dans son propos liminaire, le président du Conseil Électoral satisfait a rendu un vibrant hommage aux différentes équipes et au Directeur Général des Elections pour la réussite de ces partielles.  « On ne peut que s’en réjouir et, je saisis cette occasion pour féliciter toute l’équipe technique et organisationnelle d’ELECAM avec à sa tête le Directeur Général des Elections, Dr Erick ESSOUSSE qui n’a omis, ni négligé aucun détail ». De même, « un hommage va également à l’ensemble  des acteurs concernés, surtout les candidats et les électeurs qui ont fait montre d’un sens élevé de responsabilité et de maturité politique. A l’issue d’un dépouillement dont les suffrages se sont avérés serrés et les scores très rapprochés, nous avons vécu avec une grande satisfaction, l’échange de salutations chaleureuses entre les candidats qui  se sont mutuellement félicités ».

Conseil Électoral d’Elecam

C’est un geste de grandeur et de fair-play politique que toute la communauté électorale salue et encourage vivement, et qui s’inscrit à l’actif de notre démocratie. Car, c’est la crédibilité du processus électoral camerounais qui en sort grandie.

Les perspectives

Après avoir organisé et conduit avec maestria ces différentes consultations électorales, Election Cameroon peut à présent se pencher véritablement sur l’avenir de l’institution et mettre le cap sur les objectifs futurs. « Tout cela bien évidemment, passe par un travail de préparation stratégique minutieux, qui requiert outre de la patience et de la perspicacité, des ressources adéquates et un accompagnement concret de toutes les parties prenantes au processus démocratique », souligne Enow Abrams EGBE.

Dans les prochaines semaines, l’instruction envisage l’accélération du processus de professionnalisation et de modernisation des outils dans l’optique d’être en mesure de mieux répondre de manière compétitive et optimale aux exigences sans cesse croissantes « de notre domaine d’activités, et de nous arrimer continuellement aux standards internationaux en matière de gouvernance électorale », a souligné le président du Conseil Électoral.

Par conséquent, les projets de formation des Membres du Conseil Électoral et des personnels, se positionnent au sommet de l’échelle des priorités. Dans le même ordre d’idées, l’essentiel pour Elecam est de valoriser davantage la coopération institutionnelle à travers des conventions de partenariat efficients et à grandes valeur ajoutée. Une valorisation qui s’élabore avec ses partenaires multisectoriels, en vue d’un accompagnement technique et financier tant au plan national qu’international.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici