Le siège social est désormais visible à Yaoundé la capitale politique camerounaise. En outre, il augure de l’éminence d’une académie de taekwondo police.

 

« Un toit, c’est le chez toi ». Le dicton séculaire s’applique et se manifeste actuellement à la fédération camerounaise de taekwondo police. L’institution jouit dorénavant d’un repère bien établi au quartier Santa Barbara par Etoudi, derrière la Fondation Tsoungui.

Politique de présence sur le terrain

Inauguré le vendredi 15 janvier 2021, le siège rentre dans la politique d’extension de l’African Police Taekwondo Confederation (Aptac). Une extension que l’Aptac envisage sur tout le continent africain. En effet, cette confédération entend doter toutes les institutions de son ressort, d’un siège social dans chacun des pays où elle est représentée sur le continent.

Photo de famille

Par conséquent, outre les pays disposant déjà de représentation, l’Aptac compte également un siège technique. Le siège en question, d’une surface de 3 hectares octroyé par le Niger, compte déjà 2 hectares acquis.

Du dehors à l’établissement

Le Cameroun au cours des échéances compétitives d’Abidjan a brillé par une seconde place au ranking continental. Pourtant, avant Abidjan, l’équipe camerounaise de taekwondo police s’entraînait en plein air. Une situation somme toute regrettable, qui a été remédiée par le palais des sports de Yaoundé qui a octroyé gracieusement ses locaux.

Mohamadou Salihou (Bach), Secrétaire général de l’Aptac

Par conséquent, pour sortir de cet engrenage, le bureau Cameroun de l’Aptac entend se doter de moyens de développement. Ainsi, précise Mohamadou Salihou, le Secrétaire général de l’Aptac: « pour rompre avec la tradition de s’entraîner à l’air libre, nous avons pris un espace… que nous comptons baptiser Académie nationale de taekwondo police ». L’Académie à venir, faut-il le noter, rentre en droite ligne des objectifs de l’Académie internationale de taekwondo police. L’espace se trouve également au quartier Santa Barbara.

Discours du Grand Maître Eteki Otabela Wilfried, General Manager de la Zone 4 Afrique Centrale Aptac

Cri de cœur

Le Secrétaire général appelle les autorités camerounaises à plus de soutien pour les compétitions à venir à l’international. Aussi, signifie-t-il la nécessité d’une bonne préparation des athlètes. Ce qui assurera pour une bonne représentation des lions du taekwondo police aux compétitions internationales.

Un appel identique va à l’endroit de tous les pratiquants de taekwondo, les civils y compris. Ils sont la bienvenue au sein du taekwondo police pour porter plus haut l’étendard du Cameroun. L’accueil des taekwondoïstes dans le taekwondo police, est une recommandation du Président de la fédération, le Colonel Akini Raoul Benoit.

Eric Martial NDJOMO E.

 

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici