Marché » Congelcam règne en maître absolu dans la filière poisson au Cameroun

0
10595

Congelcam règne en maître absolu dans la filière poisson au Cameroun

L’importation, la vente et de la distribution sont longtemps restées la propriété  du géant incontesté Congelcam qui y régnait dans le secteur tient le monopole puisqu’il contrôle plus de 80%.

 

Depuis la suspension en 2004 du Cameroun au rang des pays exportateurs des produits de la pêche (crevettes, barracuda et dorade rose) à destination de l’Union Européenne, bon nombre d’opérateurs et acteurs se comptent désormais au bout des doigts. Alors même que la consommation locale va sans cesse croissante sur le marché local.

Les statistiques contenues dans le Document de stratégie du sous-secteur de l’élevage, des pêches et des industries animales de 2011, révèlent que le Cameroun a importé 162.403 tonnes de poissons en 2012 contre 194.614,70 tonnes en 2011, soit une baisse générale de près de 17%, principalement due à la chute des importations de thon. Le Cameroun importe aussi les produits de la pêche artisanale continentale du Tchad (lac Léré) à partir de la région du Nord où ils se vendent sur les marchés de Figuil et de ses environs, mais les quantités importées ne sont pas précisées et les acteurs de ce circuit ne sont pas décrits.

La dernière décennie a connu de profondes mutations dans ce secteur. Les importateurs de produits congelés autrefois constitués en sociétés, ont vu leur nombre diminuer sans cesse au fil des ans, laissant place à un système plus monopolistique. Toute chose qui a laissé place à la société CONGELCAM qui à elle seule contrôle plus de 80% des importations de poissons au Cameroun, d’après les rapports des services en charge des questions de pêche. Une entité, rompue à la tâche qui a bâti sa réputation autour du poisson et dont l’organisation ne laisse personne indifférent. Elle dispose d’entrepôts frigorifiques implantés non loin du port autonome de Douala, que certains acteurs du secteur utilisent en location, où sont stockés les produits importés. Les importateurs de poissons congelés disposent dans tous les centres de consommation du pays, des chambres froides qui assurent la distribution en demi-gros et parfois en détail. CONGELCAM à lui seul dispose de plus d’une centaine d’infrastructures de ce type. Ces importateurs assurent également le ravitaillement des autres demi-grossistes disposant d’une chambre froide sur le territoire national. Le transport interurbain utilise les camions frigorifiques qui assurent le maintien de la chaîne de froid jusqu’à destination.

Pour la commercialisation du poisson acheté chez les importateurs à partir de Douala, les demi-grossistes au sein desquels l’on retrouve également Congelcam disposent, outre d’une chambre froide de stockage, de plusieurs congélateurs qui servent à l’exposition pour la vente au détail. La chaîne de froid est plus ou moins respectée dans le circuit de vente au détail. A cet égard, il existe deux catégories de détaillants que l’on retrouve dans les marchés et quartiers. Une première catégorie de détaillants qui dispose dans les marchés ou dans les quartiers (distribution de proximité) d’un petit local avec un ou deux congélateurs.

Une deuxième catégorie de détaillants qui étale leurs marchandises à même le sol ou sur des étals de fortune. On les retrouve dans les petits marchés des grandes villes. Dans tous les cas, le congélateur reste ouvert toute la journée; les températures minimales de conservation ne sont pas maintenues; les poissons à moitié dégelés sont recongelés la nuit (les invendus étant gardés en chambre froide pour être ré-étalés le lendemain). Les conditions de transport peuvent limiter les bénéfices surtout en saison des pluies. Les pertes sont surtout liées au chargement et déchargement sur les axes routiers.

 

© Thierry Eba

 

La Rédaction : lavoixdesdecideurs@gmail.com

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici