Les consultations relatives  à la Programmation 2021-2027  de l’Union Européenne sont lancées avec l’Etat du Cameroun.  Les travaux de Yaoundé le 04 février 2021 ont porté sur les axes  prioritaires de la Stratégie Nationale de Développement.

Dans les échanges avec les responsables camerounais, l’Union Européenne retient pour cette première partie des consultations, trois axes prioritaires qui seront déclinés au fur et à mesure que les consultations avancent. D’après Sébastien BERGEON, chargé d’Affaires, Chef de Délégation  par intérim de l’Union Européenne au Cameroun : « La première priorité est stratégique. Elle concerne la question de développement durable ».

Cette aire cadre justement avec le « Pacte Vert ». L’Union Européenne estime que les efforts des gouvernements doivent se multiplier davantage pour un monde plus vert. Il en est de même sur l’angle de la coopération. Les spécialistes s’accordent à dire que c’est un secteur générateur de d’emplois.

La deuxième priorité objet des consultations, c’est la croissance économique et l’emploi durable. L’EU  cible les jeunes, une couche sociale vulnérable au regard des méfaits du chômage qui tétanise la vie et hypothèque leur avenir. La voie salvatrice réside nécessairement dans la promotion des investissements, l’amélioration du climat des affaires.

La troisième priorité  porte en fait sur la gouvernance, les questions de stabilisation, de paix et de sécurité. Le chef de Délégation par intérim de l’Union Européenne laisse entendre qu’aucun développement n’est possible dans un climat d’insécurité : « La paix, la stabilité et la sécurité  sont importantes pour le développement ». Pour lui, les deux premières priorités en dépendent car, il faut bien qu’il y ait cohérence entre les trois grandes aires.

Sébastien BERGEON fait remarquer que : «  La nouvelle programmation de   l’exercice budgétaire actuel  fait disparaitre le fameux Fonds Européen de développement. Mais comme la nature a horreur du vide, il est remplacé par un nouvel instrument de voisinage et de développement du partenariat international que nous avons essayé de moderniser face aux enjeux mondiaux actuels. Nous allons continuer à discuter sur le nouvel instrument financier  qui va comporter d’autres  à l’intérieur et de façon à ce qu’on puisse adapter au mieux les aires prioritaires  par rapport à cet instrument. Le but final étant le bien-être des populations ».

Pour la stratégie Nationale de développement 2030 (SND30), certains objectifs ont été fixés.  D’après les sources proches de ce dossier, le gouvernement va s’appuyer sur quatre piliers. Il  s’agit notamment de la transformation structurelle de l’économie nationale, du développement du capital humain et du bien- être,  la promotion de l’emploi et de l’insertion économique et la gouvernance, la décentralisation et la gestion stratégique de l’Etat.

Le programme indicatif annuel (PIM) qui couvre une période de 07 ans (2021-2027) comporte donc les 03 aires prioritaires constituées chacune en sous-secteurs. Ce projet initial du PIM est attendu à la fin de ce mois de février et le projet final pour fin avril. L’adoption finale par le parlement européen aura lieu d’ici la fin d’année.

 

Jean Baptiste Bidima

 

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici