Promotion de l’économie sociale et artisanale : le MINPMEESA à la découverte des activités de l’ACAPDC

Lors d’une rencontre de travail avec le personnel du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et Artisanale (MINPMEESA), l’Association Culturelle et Artisanale des Peuples Défavorisés du Cameroun dévoile son objectif de s’implanter dans les dix régions du Cameroun.

Mercredi dernier 13 mai 2020, les responsables du MINPMEESA ont effectué une descente sur le terrain dans les deux sites de la Mini-foire organisé depuis le début du mois de mai à la Mobile Omnisports et au quartier Emana Borne Fontaine. Le MINPMEESA par la voie de son représentant Hervé LOUONG a présenté aux artisans et responsables des promoteurs de PME en exposition les procédures d’acquisition d’aide. Il a aussi détaillé les différents projets et programmes dédiés au secteur artisanal ainsi le cheptel de formations gratuites qu’offre le ministère. Initiative appréciée, le responsable du MINPMEESA encourage les promoteurs dans « un contexte de décentralisation à se rapprocher des maires qui sont désormais ceux-là qui sont sensés porter les projets élaborés au niveau local. Ce sont ces maires-là qui portent ces projets au niveau de la hiérarchie du ministère.  Nous encourageons dans un premier temps chaque artisan à se rapprocher de leurs mairies respectives pour se faire connaitre. C’est après que le ministère peut répondre de manière coordonnée en collaboration avec les mairies à leur sollicitation ».

Il insiste sur la structuration des associations et des promoteurs qui gagneraient à se mettre ensemble à mieux organiser leur structure pour qu’au plan interne, « nous puissions être sûrs qu’il y a un sérieux qui est dégagé et c’est en appui que le ministère vient auprès d’eux ». Au sortir de cette rencontre, et au regard des activités mises en exergue, les responsables du MINPMEESA sont rassurés et surtout contents de voir que nos promoteurs artisanaux participent au développement du Cameroun tel que prôné par le président de la République Paul BIYA. Ils relèvent les difficultés et problèmes soulevés par les participants tels que les l’absence de vulgarisation et de promotion des produits, les problèmes de logistique et le manque de moyens financiers. Ils rassurent de l’accompagnement du Ministère qui n’est pas seulement financier, mais aussi technique à travers des offres de formation pour le recyclage des entrepreneurs sociaux et artisanaux dans l’optique de les familiariser aux outils de gestion des ressources humaines et ressource financières. Car déclare-t-il : « nous travaillons en synergie, nous essayons de vous donner les astuces pour promouvoir votre activité ».

Promotion du made in Cameroon et du Bio

Les produits exposés à la foire représentaient la diversité culturelle du pays. La pharmacopée traditionnelle camerounaise et africaine était représentée avec plus de la moitié des stands. La médecine traditionnelle béninoise était aussi au rendez-vous. De même, les produits de l’artisanat du grand Nord et du Nord-ouest, des produits de beauté, agroalimentaires et vestimentaires étaient de la partie. Y ont aussi participé des laboratoires biomédicaux qui traitent de maladie telles que   les hémorroïdes, le rhumatisme, les hépatites A-B et C, le mal de dos, les fibromes, les kystes et les myomes, le paludisme, la fièvre jaune, la fièvre typhoïde, le chlamydia, l’éjaculation précoce, la faiblesse sexuelle, prostate, syphilis etc. Ont aussi participé à la foire les entreprises telles que la Nature Gère le Mal, Produits Bio du Sahel, la Nature de l’Eternel Santé pour tous et bien d’autres.

A propos de l’ACAPDC 

L’Association Culturelle et Artisanale des Peuples Défavorisés du Cameroun est une jeune association créée à la fin de l’année 2019 par Martin ETEME, promoteur cultural et artisanal. Elle a pour objectif de lutter contre la pauvreté à travers des projets générateurs des biens. Cette association a pour activités l’organisation des foires, l’offre des formations en artisanat de production et de transformation. Elle opère dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage etc. Les produits sont entre autres les beurres de cacao, le beurre de karité, du curcuma frais et sec, la poudre de gingembre. On y retrouve l’huile d’olive, de nigelle, de neem, de coco, de citron et de carotte, d’aloe Vera, d’avocat, d’argan, de mirachep, de chebe, de curcuma, d’aïl, moringa etc.

Promouvant le bio et le Made in Cameroon, l’ACAPDC est aussi un creuset de la pharmacopée traditionnelle dont elle croit à ses vertus qui plus d’une fois a prouvé aux yeux du monde au regard des défis sanitaires actuelles. Après la première caravane de mai 2020 à Yaoundé, la jeune association, pour une bonne visibilité, envisage se mouvoir et marquer sa présence dans les dix régions du pays par l’organisation des foires et autres.

 

Entretien avec Martin ETEME,  promoteur culturel et artisanal de l’ACAPDC

“Leur présence à nos côtés nous galvanise”

Monsieur le promoteur parler nous de cette initiative et de l’ACAPDC.

 

Ce qui nous réunit ici aujourd’hui c’est  la culture camerounaise que nous cherchons à valoriser. Nous cherchons à trouver les moyens de générateurs de revenus, de l’emploi à ceux qui n’en ont pas. Nous offrons également des  de formations. Cette initiative cadre avec la politique du président de la République qui nous recommande de valoriser nos cultures. En ce jour, nous tenons deux événements bien du côté de Mobile Omnisport où nous étions d’abord, et ici  à Emana un Carrefour Borne fontaine. Cet événement a débuté depuis le début de ce mois et prendra fin à la fin de ce mois.

Nous valorisons des acteurs qui excellent dans l’art. Non seulement dans la transformation des produits naturels, mais aussi dans la fabrication des bijoux et des habits qui ne viennent pas d’ailleurs. Dans le domaine de la santé, on peut retrouver  des produits locaux dans nos unités de production du beurre de cacao, d’huile d’olive, du beurre de karité, du curcuma, de la poudre de gingembre et bien d’autres produits que nous disposons dans les stand.

Beaucoup de ces produits regorgent des vertus thérapeutiques venant à bout des maladies telles que : les hémorroïdes, le rhumatisme, les hépatites, le mal de dos, les fibromes, les kystes et les myomes, le paludisme, le fièvre jaune, la fièvre typhoïde etc.

Quelles sont vos impressions après la visite des responsables du MINPMEESA ?

Nous apprécions l’initiative du MINPMEESA qui est venu nous assister ce jour, pour nous encourager déjà dans ce que nous avons débuté depuis le début de cette année. Nous sommes une jeune association. Leur présente à nos côtés nous galvanise.  Nous voudrions bien qu’ils nous aident à valoriser nos activités au niveau nationale et international.

 

Florence Ottou Ottou, Naturopathe de Germal Nature

“Mettre en pratique ce qu’ils nous ont donné comme conseils”

 

Merci d’abord, je suis ravie que le Ministère, que Dieu ait pensé à nous parce c’est un ouf de soulagement et nous pensons que vraiment tout va aller bien. Depuis un certain temps, nous avions vraiment besoin que le ministère soit avec nous. Quand ça arrive aujourd’hui, nous sommes vraiment dans la joie, nous rendons vraiment grâce à Dieu, nous sommes très contentes que le ministère ait pensé à nous en ce jour.

Il y a eu plusieurs éclairages du ministère. Premièrement nous fonctionnions dans l’ignorance et ça vraiment été profitable pour nous. Ils nous ont demandé de nous rapprocher des mairies afin de nous enregistrer pour pouvoir avoir l’accès aux grandes foires nationales. Nous avons été satisfaits. Nous ne savions pas cela que nous devions nos approcher de la mairie, du MINPMEESA pour résoudre nos problèmes. Nous pensons que d’ici quelque temps, nous allons vraiment mettre en pratique ce qu’ils nous ont donné comme conseils.

Eric Ngono

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici