Municipales et législatives prochaines : La bataille de succession s’annonce sanglante à Monatélé

0
2512

Municipales et législatives prochaines : La bataille de succession enivre les débats à Monatélé

La bataille de succession fait désormais le débat quotidien des populations de cette petite ville qui attendent inlassablement cette énième échéance. Entre le PAL (Parti de l’Alliance Libérale), le FDC (Front des Démocrates Camerounais) et le RDPC (Rassemblement Démocratique Peuple Camerounais), les avis vont de tous les sens.

Le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) semble l’avoir si bien compris. L’actuel Maire André Tsala Messi, parait d’après les dires des populations n’avoir jamais satisfait les populations de Monatélé et de ses environs, et donc vomi par celles-ci. La touche managériale de l’ancien Ministre s’apparente pour ces derniers à une ‘’politique du surplace’’. Parmi les reproches, rien d’attractif qui puisse favoriser l’épanouissement des citadins, abandon des routes communales, zéro initiatives pour la jeunesse qui attend depuis plus de 20 ans, des projets de développement participatifs, pour ne citer que ceux-ci.

Les nouvelles parvenues à nos sources font état de ce que, les décisions prises au Comité Central du RDPC au lendemain des échéances de 2013, piloté par le Secrétaire Général du parti Jean Kueté, jettent dores et déjà le dévolu sur un nouvel homme fort, un digne fils du terroir qui viendra porter les destinés du parti de la flamme ardente de ce côté-là.

Sa Majesté Mbassi, puisqu’il s’agit de lui, apparait comme une figure emblématique de cet arrondissement. Sûr de lui-même, le président des chefs traditionnels de l’arrondissement de Monatélé semble être mal connu du public de ce grand bastion rdpciste qui a exprimé son mécontentement lors des dernières échéances de 2013, s’exprimant à près de 48% en faveur du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), alors conduit par Emilien Denis Atangana. De ce qui précède, les avis recueillis sur le terrain semblent être non satisfaisant pour le RDPC à cause des forces politiques nouvelles qui dictent leurs lois et idéologies.

 

Paradoxalement, le PAL et le FDC semblent se construire un électorat fidèle et convaincu si nous nous referons aux informations recueillies sur le terrain. Pour certaines populations, Célestin Bedzigui, Président national du PAL et par ailleurs économiste et homme politique chevronné « est l’antidote pour un réveil économico-redynamisant de la ville ». Pour d’autres Denis Emilien Atangana « le jeune loup aux dents longues » tel le baptisaient les confrères d’un journal de la place, est un espoir nouveau pour une vision nettement nouvelle du vieil arrondissement au « déclin programmé ». Ces avis qui vont à l’opposé des attentes du comité central du RDPC donneront certainement de l’insomnie à ces derniers.

La bataille de passage du témoin au sein de cette petite ville s’annonce donc sanglante au regard des candidatures observées çà et là. Il faut le dire aussi, que le MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) compte également revenir avec un nouveau visage, dont l’identité n’est pas encore clairement définie, après le rêve caressé en 2013 sous la conduite du « home boy », désormais président national du FDC. Ce FDC même a-t-on appris semblerait le plus actif de l’heure sur le terrain, à travers des campagnes de sensibilisations, d’inscription sur les listes électorales et l’implantation des bureaux d’arrondissements et départementaux.

Cet avant-gout des municipalités et législatives, témoigne de l’importance dont sera porteur le jeu politique dans l’arrondissement de Monatélé et dans la Lékié en général. La bataille qui s’annonce ainsi féroce dans les débats, même dans des lieux funéraires, appelle ou mieux interpelle aussi les camerounais dans leur grande majorité à s’inscrire massivement sur les listes électorales, pour reprendre le Président du Conseil Electoral ENOW ABRAMS EGBE. Si donc l’engouement démarre par les populations elles-mêmes, il est de bon ton que les différents partis concernés sentent pressant cet appel du peuple.

 

Contactez la rédaction : lavoixdesdecideurs@gmail.com – Tel : 666 027 362

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici