la Coordination des Jeunes Elites de la Mefou et Akono ( Cojemak ) a annoncé la 4eme Edition  des Journées de l’Excellence Scolaire  qui se dérouleront du 23 au 25 août 2019 au Collège Stoll d’Akono. Elles sont  parrainées par Gaston Eloundou Essomba, Ministre de l’Eau et de l’Energie. Au menu des innovations de cette année, le déploiement d’une équipe du Centre International de Référence Chantal BIYA pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH/Sida (CIRCB) sur le terrain pour une campagne de dépistage gratuit du Vih/Sida.

 

La petite ville d’Akono, localité située à 60 km de la capitale politique camerounaise, Yaoundé, va vibrer au rythme de la promotion de l’Excellence scolaire, du vivre ensemble et de la lutte contre le Vih/Sida.  Cette grande annonce a été faite le 14 août dernier à Yaoundé à la presse camerounaise et internationale par le comité d’organisation cette Edition  2019 des Journées de l’Excellence Scolaire dans de département de la Mefou et Akono.

Face aux hommes et femmes de médias, Brice Mbarga Elandi Président  a  d’abord rappelé les objectifs de la Cojemak qui visent globalement à rassembler les jeunes et autres forces vives  pour le développement du département. Il a énuméré quelques réalisations de ce mouvement associatif à savoir le lancement de bimensuel, la création d’un site web et la création d’une coopérative.

Cet échange a permis  à Brice Mbarga Elandi  d’évoquer les innovations qui seront au menu de cette  édition après les trois premières organisées respectivement à Ngoumou en  2016 et Mbankomo en 2017 et Bikok en 2018. En dehors du congrès, des séminaires ateliers, la remise solennelle des bourses d’Excellence aux plus méritants, cette  édition sera marquée par l’entrée en scène  des partenaires tels que le Centre International de Référence Chantal BIYA pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH/Sida (CIRCB) et l’association  des Afidinam. D’où  la campagne dépistage gratuit du VIH/Sida et la Finale du Tournoi de l’Energie pour le Vivre ensemble annoncées.

« Pour bâtir le socle du développement social, il faut travailler avec les jeunes et les femmes »

Dans son intervention, le fondateur de la Cojemak , Jacques Remy Atangana,  a  indiqué pourquoi  « la Cojemak a décidé de s’appuyer  sur le levier social qui implique la santé, l’éducation …» « L’école reste et demeure le meilleur ascenseur social », a-t-il déclaré. Il a justifié pourquoi leur association a voulu travailler les femmes de l’association Afidinam. «  Pour bâtir le socle du développement social, il faut travailler avec les jeunes et les femmes », a-t-il lancé en manifestant la reconnaissance  de la Cojemak aux  âmes de bonne volonté et aux partenaires comme le CIRCB, l’Irad qui  apporte un accompagnement les populations au plan agricole, l’IAI qui a décidé d’accorder une bourse de formation au plus méritant la meilleure moyenne) du département cette année, le Ministère des Enseignement secondaires, le Ministère de l’Education de Base,  et l’organisation féminine Afidinam.

Le comité d’organisation face à la presse

Cojemak arrime l’excellence scolaire au vivre ensemble

Répondant aux questions de journalistes le président de la Cojemak Brice Mbarga Elandi a souligné que plus de 210 jeunes issus de 37 établissements publics et privés seront primés cette année. Jacques Remy Atangana a relevé : « La Cojemak  a arrimé l’excellence scolaire au vivre ensemble qui est une réalité dans notre département. Tous les meilleurs  qui fréquentent dans les établissements de la Mifou-et-Akono sont primés quel que soit leur origine ».

Faut-il le rappeler. Cojemak vise à promouvoir les jeunes élites du département dans un esprit de travail, de discipline, et du respect des aînés ; amener les jeunes élites du département dans à prendre conscience des enjeux sécuritaires de l’heure, et des grandes mutations que travers le monde; amener les jeunes résidents dans les campagnes et villages à prendre conscience de la nécessité de se prendre en charge, en leur apportant un soutien multiforme afin d’améliorer leurs conditions de vie ; amener les jeunes  élites à se réapproprier leur identité culturelle par la connaissance de leur origines, leur histoire, et leur tradition.

Amener le jeune garçon et la jeune fille à prendre conscience des risques et dangers que représentent les fléaux tels que la drogue, le tabagisme, le MST et le VIH/SIDA sont un autre objectif qui s’ajoute à la promotion des activités culturelles et sportives ;  l’apport de l’aide aux plus défavorisées et la protection de la femme du département en général et la jeune fille en particulier contre les violences et abus de toutes sortes.

 

© Marcien Essimi

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici