Le Plan stratégique de performance 2020-2023 est le principal axe d’action pour le budget 2021. Il tient ainsi en compte les aspects de la production des logements sociaux de masse et à coût réduit.

 

Le Conseil d’Administration  de la Société immobilière du Cameroun (SIC) vient de rendre copie de ses prévisions budgétaires pour 2021. A l’issu du double conseil d’administration des 217ème et 218ème sessions, le budget est fixé à 18,6 milliards de FCFA.   Débuté le 30 décembre 2020, le conseil d’administration de la SIC s’est achevé le 5 janvier 2021.

Considération

Ledit conseil s’est tenu sous la présidence de Célestine Ketcha Courtès, Ministre de l’habitat et du développement urbain (Minhdu). Ainsi, plusieurs dossiers dont l’importance retient l’attention, sont passés au peigne fin par l’assistance. Entre autres, l’on note le recadrage du budget 2021 de la Sic par rapport à celui de 2020. Par conséquent, le budget 2021 intègre les aspects du Plan stratégique de performance 2020-2023. Il est donc question de production des logements sociaux de masse et à coût réduit, dans l’intervalle sus-cité. Un Comité ad hoc, constitué d’experts en matière financière, budgétaire et évaluation des projets, des administrateurs de la Sic, pour ce faire, a été mis en branle le 31 décembre 2020. Présidé par le représentant du Ministère des domaines du cadastre et des affaires foncières dans le conseil d’administration de la Sic, il a rendu possible ce recadrage.

Goulots d’étranglement

Diverses tensions sont perceptibles au sein de la SIC. Malgré des progrès managériaux notoires, depuis la prise de fonction d’Ahmadou Sardaouna, le Directeur général de la Sic, l’on n’est pas encore sortie de l’auberge. Sur les plans structurels, fonctionnels, et financiers, la ceinture est fortement resserrée. Des conflits d’intérêts divers se font manifestes dans cette entreprise de service public. Ainsi, sont légions : vieillissement des cités Sic, sous-location des logements par les contractants, non-paiement de loyers, abandon de chantiers en cours par les entreprises adjudicataires etc… «Un retour sans délai à un climat social serein et convivial entre les différents organes de gestion au sein de l’institution et le personnel…» s’impose comme instruit par la Ministre de l’habitat et du développement urbain.

Train de vie réduit

Le conseil d’administration, après examen voulu minutieux du projet de budget 2021, a décidé de réduire des dépenses de fonctionnement. Des dépenses de la Direction générale jugées extravagantes, mais aussi de la suppression de certaines prestations intellectuelles et autres missions. Ces dernières jugées inopportunes et injustifiées, connaissent des coupes pour être réaffecter pour d’autres utilités.

Affectation

Pour ainsi dire, le budget 2021 de la Sic s’élève  en recettes et en dépenses à 18 614 050 392 FCFA, dont 13 142 483 152 FCFA d’investissement. Par conséquent, c’est 71% de l’enveloppe budgétaire votée qui sont consacrées à l’investissement, et 29% au fonctionnement. Pour Célestine Ketcha Courtès, «il s’agit d’un budget réaliste et d’orientation des dépenses vers les résultats, la bonne gouvernance et la production des logements».

Eric Martial NDJOMO E.

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici