Prince Théophile Kwendjeu : un bienfaiteur au service de la Nation

« L’acte que je pose aujourd’hui c’est pour l’avenir de notre Nation », il n’y a pas mieux que ces termes, pour justifier l’acte remarquable du Prince Théophile à l’égard des populations de NTUI, qui ont vu leur Ecole publique catholique, bénéficier d’un don qui changera certainement, le visage l’éducation dans cette localité.

 

 

 

La cours de l’école primaire catholique St Joseph de Ntui, a fait le 4 octobre dernier, l’objet d’une cérémonie grandiose, dont elle n’a pas souvent coutume. A l’origine, une remise de dons particulière faite d’une âme de bonne volonté, en la personne du très remarquable du Prince Théophile KWENDJEU. En effet, c’est en présence de nombreuses autorités du Mbam et Kim, que ce fils du Ndé, a une fois encore démontré de par cet acte, la magnanimité qui l’habite.

C’est au total près de 28 millions de francs de coût d’investissement, qui viendront répondre à l’appel de détresse de cette école primaire confessionnelle, qui ne vivra désormais plus, les turpitudes des jours passés. Ainsi donc, les différents équipements mis à leur disposition contribueront de façon significative, à la modernisation et au changement total de l’environnement dans lequel, les jeunes apprenants et leurs enseignants travaillaient jusqu’ici.

De cet important matériel on pouvait noter : des ordinateurs desktops, des imprimantes, des table bancs, des cartables, des machines à coudre, fers à repasser, du matériel sportif, du matériel d’hygiène et salubrité (bacs à ordures, balais, brouettes), des tables de repassages, sans oublier la réparation totale, de la toiture d’un des bâtiments couvrant trois salles de classes, ayant subi les furies brutales de la nature.

Alors que cet altruisme semblait déjà énorme, il décida à la suite du discours du discours du délégué à l’éducation de base du Mbam et Kim qui dans son allocution plaignait la situation des enseignants, de remettre une somme énorme de 500 milles francs à la Directrice de l’établissement scolaire. Une manne du ciel pour des enseignants, qui s’apprêtaient quelques jours plus tard à célébrer la journée à eux consacrée.

C’est fort de ces actes d’une charité inouïe, que toutes les forces vives et les populations de Ntui, ont décidé dans leurs différentes allocutions de remercier leur donateur. C’est ainsi que l’Honorable sénatrice Nicole Okala et par ailleurs patronne de la commission départementale RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais) du Mbam et Kim, témoignera de sa gratitude en ces termes « les mots me manquent pour exprimer la joie, de voir un camerounais donner du cœur pour l’avenir de nos enfants », à la Directrice de l’école de renchérir tout en dévoilant sa joie à peine masquée, ses « sentiments de remerciements pour le grand cœur du donateur ».

« Quand on veut construire un pays, on pense à la jeunesse parce-que c’est la pépinière de demain »

Cependant, s’il a été sensible à ces messages de compliments et d’encouragements, il n’en demeure pas moins, que son action soit avant tout un appel à deux valeurs essentielles de notre pays à savoir : mettre un accent sur l’éducation et le développement de la jeunesse et promouvoir le vivre ensemble dans une société qui s’engouffre chaque jour un peu plus, dans les méandres du repli identitaire. Ceci dit, parlant du volet premier son action à savoir l’éducation, Prince Théophile pense que c’est le chemin inéluctable qui mène à la construction véritable d’une nation. Il l’affirmera d’ailleurs à notre micro « quand on veut construire un pays, on pense à la jeunesse parce-que c’est la pépinière de demain ».

En outre, il s’est voulu un exemple de la vision du chef de l’Etat Paul BIYA, qui est celle de l’unité et du vivre ensemble. Pour preuve, il ne fera aucune différence d’avec ces enfants de Ntui qu’il considère exactement comme ceux de son Ndé natal, il se sentira tellement bien dans son devoir, qu’il affirmera d’ailleurs : « je me sens bien partout, je me sens bien à Ntui, je me sens à Banganté ici».

Loin de faire des faveurs ciblées et étant animé d’une envie globale de développement de son pays, il rajoutera « l’acte que je pose aujourd’hui, c’est pour l’avenir de notre pays ». Par ailleurs, il promet ne pas s’y arrêter en si bon chemin, puis rassure qu’il étendra ses activités partout où son besoin se fera ressentir et ce, pas uniquement dans le domaine de l’éducation.

C’est certainement ce qui justifie la construction à Banganté, d’un foyer social s’étendant sur pratiquement 500 m2, et d’un marché routier pour tous ceux qui seront de passage dans le Ndé. Dans exactement deux semaines, matom dans la Mandjo se verra doté d’un centre de santé moderne flambant neuf, pour le bonheur des habitants de cette localité qui bénéficieront désormais de soins adaptés.  C’est donc sous ces prévisions loin d’être exhaustives, que le prince quittera Ntui, sous les champs accompagnateurs des enfants futurs garants de cette nation, qui ont trouvé en cette bonne âme, une raison de croire en leur pays.

 

Anicet NDOO

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.