Concours administratifs au Cameroun : Voici comment ça fonctionne

►Les concours administratifs, au Cameroun, sont le résultat d’un itinéraire bien précis. Mais sait-on jamais comment cela fonctionne ?

 

 

 

La Voix  Des Décideurs – Au Cameroun, les concours administratifs font l’objet de toutes les attentions. Celles de ces citoyens qui  de nos aspirent à une carrière leur garantissant la quiétude financière dans la fonction publique. Dès la moindre annonce de l’un de ces concours, c’est la ruée totale d’une flopée de candidats vers cet eldorado. Quoique les places  mises en compétition soient régulièrement très limités et sélectives.

Poste à pourvoir

Le Ministère de la fonction publique et de la réformes administratives est certainement l’intense étatique en charge des concours administratifs. Mais de manière concrète, il se fait préalablement, un recensement des postes à pourvoir, au sein des différents départements ministériels. S’en suit une fixation des postes à mettre à la disposition des aspirants à la fonction publique. Ladite fixation tient ainsi compte des besoins des administrations, mais également des moyens disponibles devant permettre d’assurer une bonne prise en charge de ces travailleurs. Ainsi, au terme de la formation des candidats retenus, ils peuvent intégrer paisiblement leurs administrations respectives.

 

 

Il est toute de même à noter que lors de ce processus de fixation des postes, il n’y a pas que le Minfopra qui prend les décisions y relative. L’on note également la coordination des Services du Premier ministre qui engage les priorités en matière de recrutement. Quant au Ministère des finances, 3ème maillon de cette chaîne, l’impact des concours administratifs au budget de l’Etat. Mais encore, il apprécie les contours financiers liés à la faisabilité de l’incorporation de nouveaux personnels issus des concours administratifs.

Phase administrative

Avec l’établissement du nombre de postes à ouvrir,  les concours administratifs peuvent être lancés. Le Minfopra est ainsi habileté à tout concours administratif selon les textes en vigueur à savoir, le décret N°…

Le concours lancé, les postulants peuvent faire acte de candidatures. Ils vont par conséquent procéder aux inscriptions prévues à cet effet. Le processus des inscriptions n’est pas fortuit. Il respecte un certain nombre de mesures visant à sécuriser l’accès au concours, voire, aux effectifs de la fonction publique.

 

 

Dans le même sens, au terme des inscriptions, un examen minutieux des dossiers de candidatures s’opère. À l’issu de cet autre contrôle de conformité des dossiers de candidatures, la liste des admis à concourir est établie. Puis, vient une étape à cheval entre l’administratif et l’académique : l’élaboration des sujets de l’examen.

À l’épreuve

Les candidats au concours administratifs, tout comme leurs copies sont automatiquement soumis à un jury préalablement établi. Des correcteurs et surveillants sont par conséquent recrutés et font office de personnels pour la circonstance.

Lire aussi : IAI-Cameroon : La rentrée académique  2020-2021 sur les rails

L’organisation des concours administratifs au Cameroun prévoie des épreuves écrites qui précèdent d’autres épreuves, celles-là orales. Seuls, peuvent prétendre à ces épreuves orales des concours administratifs, les candidats dont l’admissibilité a été prononcée au cours d’une réunion du jury des admissibilités.

C’est au terme de tout ce challenge que les babillards reflètent les résultats finaux sur des listes de lauréats. Les impétrants accèdent ainsi à la fonction publique camerounaise.

 

La Voix Des Décideurs ►Eric Martial NDJOMO E.

 
Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici