Tribalisme à la Sic : Célestine Ketcha Courtes et ses « espions » hantent le Directeur Général Ahmadou Sardaouna

2
2198

Tribalisme à la Sic : Ketcha Courtes et ses « espions » hantent Ahmadou Sardaouna

► Le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain est pointé du doigt de paralyser le Directeur Général de la Société Immobilière du Cameroun (SIC) dans l’accomplissement de ses missions. Célestine Ketcha Courtes est accusée de pratique exacerbée de tribalisme dans cette entreprise où l’on décrie le musellement du DG, Ahmadou Sardaouna.

 

 

 

Célestine Ketcha Courtes serait-elle la pire des présidentes du Conseil d’ Administration que la Société Immobilière du Cameroun(SIC) n’ait jamais connu? Une réponse affirmative sur cette question est sur toutes les lèvres de ceux qui connaissent la maison et ses mécanismes de fonctionnement à l’heure.

Entre le Directeur général Ahmadou Sardaouna et la Présidente du Conseil d’administration de l’entreprise Célestine Ketcha Courtes, le courant ne passe pas. Les deux personnalités se regardent en chiens de faïence. Seul le respect de la hiérarchie retiendrait encore le Directeur général. A défaut, il y a longtemps qu’un coup de poing serait parti en direction de la mâchoire de madame le ministre, fait savoir une source bien introduite.


Genèse du conflit
D’après une source de l’entourage du ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Célestine Ketcha Courtes est adepte et partisane du tout pour moi et rien pour les autres : « Si vous prenez en compte le sourire de madame le ministre et sa générosité approximative, vous ne verrez pas son cœur noir qui ressort sa véritable nature. Ketcha Courtes, c’est le genre de personne qui veut tout savoir, tout contrôler. Elle étouffe tous ceux qui l’entourent. Dans son avarisme et son égoïsme, elle est prête à manger à table et revenir ramasser les miettes qui tombent pour que d’autres meurent ou ne dépendent que d’elle. Elle ne travaillent qu’avec la coterie, très tribaliste ».

LIRE AUSSI : Habitat et développement urbain : La “leçon” du maire Célestine Ketcha Courtès au ministre Jean Claude Mbwentchou

 

Provenant de son entourage au ministère de l’Habitat, il y a lieu de s’interroger sur ses rapports avec les dirigeants des organismes sous tutelle de son département ministériel. Au niveau de la SIC, plusieurs sont vent debout contre Ketcha Courtes « je vous demande d’enquêter sur mes dires pour connaitre la vérité que je vous dévoile. Si la SIC va mal, c’est Ketcha. C’est elle qui décide de tout ici.Nommée pourtant le même jour c’est-à-dire 13 août 2019, respectivement Comme Présidente du Conseil d’Administration de la SIC et Directeur général de cette entreprise, Célestine Ketcha Courtes, ne s’estime pas heureuse de contrôler tout un ministère comme celui de l’habitat. Elle vient encore ici dicter sa loi. C’est la paralysie totale du Directeur Général. Il n’est plus que l’ombre de lui-même parce traumatisé par la PCA. Il n’a plus de pouvoir sur la plupart de ceux qui constituent son personnel. Je vous le dis mes enfants. Il en est de même de l’attribution des logements sociaux, des différents marchés et de ses désignations au sein du conseil d’administration et dans les postes clés de l’entreprise. La main de Ketcha Courtes s’étend et se ramifie à tous les niveaux. Le Dg ne décide de rien ici. Ketcha l’a transformé en épouvantail. Regardez dans ses nominations et vous verrez le tribalisme dans sa forme la plus cruelle ». Fait remarquer une source au sein de l’entreprise.

 

 

 

Preuve par neuf ?
Un coup d’œil jeté sur un document interne que nous avons parcouru permet à chacun d’en juger fort opportunément. Le document en question porte désignation des responsables qui enregistrent toutes les réunions présidées par le Directeur Général pour transmission à Madame le Ministre . Il s’agit de : Noundje Faustin Clovis, Directeur Général Adjoint; Djouhou Pagou Taraise Hervé, Chef de division de l’audit interne; Kemajou Yanzeu Jules Marie, Chef des Projets N°3; Jiotsa Jean Paulin , Contrôleur de Gestion; Mouaffo Nzogoum Patrice, Sous-directeur comptable; Emandeu Hantou Daniel Yannick , Chargé d’études N°1 à la cellule des systèmes d’information;Djeumen Nguemba Roméo Patrice, Chauffeur du Directeur Général Adjoint; Ngounhnia Nzuoetom Line Valérie, Attachée du Président du Conseil d’Administration; Kemtcakeu Tatchi Gabrielle, Chef Secrétariat Directeur Général Adjoint; Beufang Sobdjang Yvette, Sous-directeur des ressources humaines; Djeumi Ngoumdjou Blandine Solange, Agent de bureau au Cabinet du Président du Conseil d’Adminsitration; Ngoudjo Annick Ruisselle, Chef d’antenne siège; et Fandio Brigitte , Agent de liaison Cabinet DGA.

“Espions” au sein de la structure
L’on peut tromper tout le monde, mais l’on ne saurait tromper tout le monde tout le temps a-t-on coutume de dire : « Sur cette liste, la plupart sont des espions de Ketcha , des vipères dans la chaussure du DG qui n’a d’ailleurs rien à leur dire. Ils échappent à son contrôle et clament haut et fort qu’ils sont protégés par madame le ministre.

Ketcha qui a fragilisé l’autorité du Dg de la SIC puisque chacun est désormais patron et le DG leur laquais. Adeptes des ragots de bas étage. Mes fils, ici c’est le fief du colportage. Entre la SIC et le ministère, tout va à la vitesse de l’éclair. Vous croyez que le DG peut travailler ou faire quoi dans ces conditions où le PCA entreprend et décide de tout. Je souhaite que le Chef de l’Etat soit au courant de ce musèlement. C’est inadmissible ! ». Laisse entendre une source autre source interne.

 

Lire aussi : Société immobilière du Cameroun : Vers la réforme de l’institution

Soupçons
Plusieurs marchés de la SIC font problème. D’aucuns accusent madame de favoritisme dans l’attribution desdits marchés. D’autres vont plus loin en faisant savoir que : « la plupart des marchés de la SIC échappent au ministère des marchés publics parce que gérer directement par Courtes », cette source cite en occurrence celui de la mise sur pied des stations d’épuration dans les camps SIC. Une initiative du Chef de l’Etat qui dit-on, avait été lancée par le ministre de l’Habitat. Le dit marché aurait été attribué à une de ses sociétés écrans qui aurait scellé un mariage incestueux avec la sous-traitance. La source fait savoir que les travaux y relatifs sont arrêtés.

 

 

Confrontation
Si d’après nos sources, le Directeur général de la SIC ne souhaite pas en parler, il reste tout de même que, pour certains collaborateurs du ministre de l’Habitat et PCA de la Sic, Célestine Ketcha Courtes mérite le paradis sans passer par le purgatoire. Son élan de générosité et son ardeur au travail ne souffrent d’aucune contestation : « Madame le ministre n’est pas prête à faire du mal à une mouche. Combien à fortiori un être humain qui de plus est son collaborateur. Les Camerounais n’aiment pas respecter la hiérarchie, ils débordent toujours dès qu’on leur laisse les mains libres. Il ne faut pas confondre rigueur et méchanceté. Madame le ministre est d’une rigueur exceptionnelle. Et c’est ça qui fait d’elle la ministre la plus valeureuse des ministres femmes du gouvernement ». Sans commentaire.

A lire aussi : Développement urbain : comment Dschang prépare la CAN-2021

Sur la gestion unilatérale de la SIC, la réponse est claire : « Madame le ministre refuse de se voir mêlée à des histoires sordides de favoritisme dans l’octroi des logements sociaux et des domaines relevant du contrôle de la SIC. C’est pourquoi, elle garde un œil ouvert. Et ça ne veut pas dire musellement. Non ! Ne confondez pas frapper et gifler ».
C’est une affaire à suivre.

© La Voix Des Décideurs  ► Bill Fadil

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici