Election des Conseillers Régionaux au Cameroun :  Examen des dossiers de candidatures par le Conseil Electoral

Au lendemain de la clôture du dépôt des dossiers de candidatures par les différents acteurs, et conformément à la loi, le Conseil Electoral d’Elections Cameroon s’est réuni à Yaoundé, capitale politique du Cameroun, le dimanche 27 septembre 2020, dans le cadre de sa Deuxième session de plein droit relative à l’examen des dossiers de candidatures en vue de l’élection des Conseillers Régionaux du 06 décembre 2020.

 

 

La Voix Des Décideurs –  Le Conseil électoral a tenu le 16 septembre 2020, sa première session de plein droit. Durant celle-ci, une feuille de route du Conseil Electoral et la Direction Générale des Elections fixant ainsi le cap pour une préparation efficiente et une organisation harmonieuse des élections régionales annoncées, a été adoptée.

Après transmission des dossiers de candidature au Conseil électoral par la Direction Générale de Elections, et conformément à la loi, cette session a pour objectif d’entamer “les travaux relatifs à l’examen des dossiers de candidatures soumis à notre haute appréciation, et qui devront déboucher dans quelques jours, sur la publication des listes des candidats acceptées et /ou rejetées” indique Enow Abrams EGBE Président du Conseil électoral d’ELECAM.

Il faut noter que l’élection des Conseillers régionaux première du genre au Cameroun, inaugure l’entrée en jeu des représentants du Commandement traditionnel, dans le rôle et l’influence sociopolitique dans l’échiquier national.

 

Lire aussi : Processus électoral au Cameroun : Elecam veut relever le challenge de la stabilité

 

Enow Abrams EGBE invite ainsi ses collègues membres du Conseil électoral à la mise en valeur du caractère inclusif du processus électoral en ces termes : ” Si nous avons pendant longtemps recommandé et prêché avec insistance le caractère inclusif du processus électoral, alors le moment, mesdames et messieurs, chers collègues, est plus que jamais indiqué pour sa mise en valeur.” C’est dans cette logique qu’il instruit, dans les limites autorisées par les lois en vigueur “d’envisager durant les travaux qui vont suivre, une approche de flexibilité sur la prise en compte des composantes sociologiques et du genre”.  C’est sous ces auspices, qu’Elections Cameroon affirmera avec force, son rôle de catalyseur par excellence du processus électoral, en vue d’élections crédibles, transparentes mais surtout, inclusives.

Les travaux qui s’ouvraient ce jour, constituaient, une étape fondamentale et déterminante du processus électoral. “C’est un exercice dynamique auquel vous êtes déjà tous aguerris et suffisamment outillés, bien qu’il regorge quelques particularités inhérentes à la spécificité de cette élection régionale que nous organisons dans notre pays pour la première fois”. Rappelle Enow Abrams EGBE aux différents membres du Conseil électoral.

Cependant, tel que prescrit à l’article 10 alinéa 1 du Code électoral, il est attendu de chacun des membres du Conseil électoral de : “Veiller au respect de la loi électorale par tous les intervenants de manière à assurer la régularité, l’impartialité, l’objectivité, la transparence et la sincérité du scrutin”. Souligne le président du Conseil électoral.  Les missions sus évoquées impliquent des compétences et des valeurs intrinsèques telles que la rigueur, l’intégrité, la neutralité, le sens du service et l’intérêt général, et enfin un patriotisme infaillible.

 

© La Voix Des Décideurs ►Eric Nganang

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici