Cameroun :  L’hommage de la Nation au Professeur Hubert Mono Ndjana

0
158

Cameroun :  L’hommage de la Nation au pr Hubert Mono Ndjana

 

► Auteur de 39 livres « hissé au panthéon de la pensée philosophique de l’université camerounaise » comme l’a réitéré le  Ministre Henri Eyébé Ayissi, le Pr Hubert Mono Ndjana qui « a su assumer sa personnalité authentique dans sa marche vers le “rendez-vous du donner et du recevoir” de la science universelle », a reçu un vibrant hommage de la Nation le 20 janvier 2024 dans son village à Ekabita par Obala.

Retrouvez en intégralité le Message de Témoignage du Ministre  Henri EYEBE AYISSI, Président Exécutif du Comité Départemental de Mobilisation des Elites et Forces Vives de la Lékié.

 

 

 

Du 17 au 20 janvier 2024, les fils et filles de la Lékié se sont mobilisés pour accompagner à sa dernière demeure, leur frère l’éminent professeur Hubert Mono Ndjana. En sa triple qualité de Président Exécutif du Comité Départemental de Mobilisation des Elites et Forces Vives de la Lékié (CODEMEFV-Lékié), de Chef de la Délégation Permanente Départementale du Comité Central du RDPC de la Lékié et de Président du Comité Départemental Opérationnel d’Organisation des Obsèques ; le Ministre Henri Eyebe Ayissi a dans son propos rendu un hommage solennel et mérité à ce digne fils du département de la Lékié.

« Grand Maitre de la Pensée et de l’Enseignement de la Sagesse »
Pour le Ministre des Domaines du Cadastre et des Affaires Foncières (MINDCAF) Henri Eyebe Ayissi, Hubert Mono Ndjana s’est érigé lui-même au rang de Membre de la Haute Elite intellectuelle et politique de la Nation. « Oui, hommage solennel à un intellectuel de génie et de talent mondialement reconnus, qui s’est illustré par la maîtrise des universaux de la science. A ce titre, il s’est hissé lui-même parmi les sommités universitaires, au rang de grand maître de la pensée et de l’enseignement de la sagesse, grand maître de la promotion de la vertu en vue d’une transformation positive des comportements des humains, dans la droite ligne de Socrate, l’un des Pères de la philosophie morale. Il ne me revient pas d’en dire davantage », souligne-t-il.

 

« Professeur Hubert Mono Ndjana, a su conduire son parcours intellectuel exceptionnel, parallèlement à l’approfondissement de son identité culturelle, celle de sa famille anthropologique ; je veux parler de son identité culturelle eton. En somme, il a su assumer sa personnalité authentique de fils de la Lékié dans sa marche vers le “rendez-vous du donner et du recevoir” de la science universelle, et s’est hissé au panthéon de la pensée philosophique de l’université camerounaise », insiste Eyebe Ayissi.

« Soutien authentique, fervent et indéfectible du Renouveau »
Dans son épilogue, Henri Eyebe Ayissi revient sur le soutien et le rôle joué par Hubert Mono Ndjana pour la promotion du Renouveau depuis son avènement en 1982. « Hommage solennel et mérité au Professeur Hubert Mono Ndjana, pour son soutien authentique, fervent, agissant et indéfectible à l’Illustre Promoteur du Renouveau National du Cameroun, depuis novembre 1982, Son Excellence Paul Biya, Président de la République, Chef de l’Etat. La densité et la pertinence de sa production intellectuelle en ont fait l’un des idéologues du RDPC. Son action politique sur le terrain du Militantisme s’est illustrée tant au niveau du débat politique qu’à celui de la formation politique des militants du RDPC, du sommet jusqu’à la base, pour une appropriation collective de la Vision du Président Paul Biya, dans l’optique de bâtir une société camerounaise propice pour le développement national et pour une matérialisation de la justice sociale », indique le MINDCAF.

Au regard de l’implication multiforme du Président de la République pour la réussite des obsèques d’Hubert Mono Ndjana, les élites et forces vives de la Lékié par la voix d’Henri Eyebe Ayissi, adressent, leur Déférente Gratitude à Monsieur le Président de la République Son Excellence Paul Biya.

Trois jours d’hommage
Pour honorer la mémoire de l’illustre homme de science, élites, forces vives du département, la communauté estudiantine, hautes personnalités et les pairs scientifiques du défunt se sont mobilisés pendant trois jours. Avant de l’accompagner à sa dernière demeure, le samedi 20 janvier, deux activités majeures ont ponctué ces hommages. Le premier évènement aura été constitué par les “Veillées Philosophiques, Artistiques et Littéraires” initiées par le Département de la Philosophie de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Yaoundé I au Centre Culturel Camerounais de Yaoundé (CCC).

Le second évènement aura été “l’Hommage Académique Spécial” organisé sur l’esplanade du Rectorat de l’Université de Yaoundé I par le recteur de cette institution, le Professeur Maurice Aurélien Sosso et dénommé “La dernière Leçon Magistrale de Philosophie du Professeur Emérite Hubert Mono Ndjana”, le 18 janvier 2024.

 

Par Eric Ngono ► La Voix Des Décideurs

 

 

 

 

 

 

 


Obsèques du Professeur Hubert MONO NDJANA

Message de Témoignage de Son Excellence Henri EYEBE AYISSI,

Ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières,

Chef de la Délégation Permanente Départementale du RDPC de la Lékié,

*Président Exécutif du Comité Départemental de Mobilisation des Elites et Forces Vives de la Lékié(CODEMEFV – Lékié) et Président du Comité Départemental Opérationnel d’Organisation des obsèques

  • Monsieur le Préfet du Département de la Lékié, Patrick SIMOU KAMSU,
  • Monseigneur Sosthène Léopold BAYEMI MATJEI, Evêque du Diocèse d’Obala de l’Eglise Catholique Romaine ;
  • Monseigneur Adalbert NDZANA, Evêque Emérite du Diocèse de Mbalmayo ;
  • Monsieur Luc NDJODO, Procureur Général Près la Cour Suprême, Président d’Honneur du Comité Départemental de Mobilisation des Elites et Forces Vives de la Lékié (CODEMEFV – Lékié) ;
  • Monsieur le Ministre MOMO Jean de Dieu, Ministre Délégué auprès du Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux,
  • Monsieur le Représentant Personnel de Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, le Professeur Jacques FAME NDONGO ;
  • Monsieur le Représentant Personnel de Monsieur le Ministre des Arts et de la Culture, Pierre Ismaël BIDOUNG MPKATT ;
  • Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement et Assimilés ;
  • Autorités Civiles, Militaires et Politiques ;
  • Sa Majesté Professeur Guy TSALA NDZOMO, Chef Traditionnel de 1er degré d’Endinding dans l’arrondissement d’Obala ;
  • Autorités Traditionnelles et Religieuses ;
  • Distinguées Personnalités en vos fonctions, grades et rangs respectifs ;
  • Mesdames et Messieurs ;

 

 

Je vous adresse, à tous et à chacun, mes salutations respectueuses, cordiales, fraternelles, en capitalisantles mots de bienvenue et de bon séjour chez nous que vient de Vous adresser, au titre des civilités d’usage,Monsieur Simon Pierre EDIBA, Maire de la Commune d’Obala,tout en les relevant au niveau du Département de la Lékié, tout entier.

Permettez – moi d’entamer ma prise de parole au cœur de cet agora, sur ce site en forme d’amphithéâtre de plein air, pour les obsèques de l’illustre Professeur émérite Hubert MONO NDJANA, avec une citation de l’auteur français de “L’Art Poétique”, auteur du 17ème siècle, Nicolas BOILEAU DESPRAUX.Celui – ci, dans “le Chant I” de cet ouvrage, à partir du vers 61 jusqu’au vers 66, prévient tous ceux qui entament un discours, en leur disant, je cite : “Tout ce qu’on dit de trop est fade et rebutant. L’esprit rassasié le rejette à l’instant. Qui ne sut se borner ne sut écrire. J’évite d’être long, sinon je deviens obscur”.

 

Cela étant dit, une maxime latine nous enseigne, tout autant, que “Bis repetita placent”, c’est – à – dire “les choses répétées plaisent” ; et, en interprétation libre, nous pouvons dire que “les belles choses méritent d’être répétées”. En somme, tout a déjà été dit et bien dit, avec pertinence et éloquence, par les précédents orateurs, en leurs qualités respectives.

Il me revient l’honneur de prendre la parole, ici et maintenant, en ma triple qualité de Président Exécutif du ComitéDépartemental de Mobilisation des Elites et Forces Vives de la Lékié (CODEMEFV – Lékié), de Chef de la Délégation Permanente Départementale du Comité Central du RDPC de la Lékié et de Président du Comité Départemental Opérationnel d’Organisation des Obsèques du Professeur Hubert MONO NDJANA.

Mon propos principal de ce jour comporte deux (02) articulations : un hommage solennel et mérité au Défunt et des messages ciblés de gratitude à leurs légitimes destinataires.

 

I – EN POINT I : HOMMAGE AU DEFUNT PROFESSEUR HUBERT MONO NDJANA :il s’agit d’un hommage succinct, en forme d’épilogue, c’est – à – dire de résumé final, à l’issue d’une longue série d’interventions, d’actes majeurs posés par la Lékié, au titre de l’organisation de ces obsèques. En guise de prologue, une délégation plurielle dirigée par votre humble serviteur s’était rendue, peu après le décès de notre valeureux frère, le vendredi 17 novembre 2023, en son domicile à AHALA – Yaoundé, pour une visite de solidarité et de réconfort à la famille en deuil, en conformité avec nos traditions établies. Cettedélégation comportait :

– une composante RDPC, parti politique du Président Paul BIYA qu’a servi le Professeur Hubert MONO NDJANA,toute sa vie durant et avec comme Membresde la Délégation Permanente Départementale, Monsieur le Gouverneur Jules Marcellin NDJAGA, Messieurs MVONDO Médard et NKA Charles, Chargés de mission, assisté du Maire EDIBA Simon Pierre, Président de Section RDPCLékié Est / Obala ;

– une composante des Autorités traditionnelles, représentée par Majesté Professeur Guy TSALA NDZOMO, Chef traditionnel de 1er degré d’EDINDING, territorialement compétent ;

– et une composante des Elites de haut niveau de la Lékié / Obala, représentées, ès qualité, pour la circonstance, par le Professeur Joseph NDZOMO MOLE, Professeur de Philosophie.

Notre présence, ici et en ce jour, constitue le pendant de cette visite – là, pour accompagner notre frère en sa dernière demeure, dans son village natal d’EKABITA – ESSELE, dans la Lékié, arrondissement d’Obala.

En nous réjouissant de votre présence massive, Distinguées Personnalités, Mesdames et Messieurs, le CODEMEFV – Lékié, par ma voix, tient à rendre un hommage solennel et mérité au Professeur Hubert MONO NDJANA.

 

  • D’abord, en ce qu’il s’est érigé lui – même au rang de Membre de la Haute Elite intellectuelle et politique de la Nation.Oui, Hommage solennel à un intellectuel de génie et de talent mondialement reconnus, qui s’est illustré par la maitrise des universaux de la science. Ace titre, il s’est hissé lui – même parmi les sommités universitaires, au rang de Grand Maitre de la Pensée et de l’Enseignement de la Sagesse, Grand Maitre de la Promotion de la Vertu en vue d’une transformation positive des comportements des humains, dans la droite ligne de Socrate, l’un des Pères de la philosophie morale. Il ne me revient pas d’en dire davantage.

 

  • Ensuite, Hommage solennel et mérité au Professeur Hubert MONO NDJANA,en ce qu’il a su conduire son parcours intellectuel exceptionnel, parallèlement à l’approfondissement de son identité culturelle, celle de sa famille anthropologique ;je veux parler de son identité culturelle “etòn”; il a choisi d’assumer son “étonité” avec les spécificités de sa Grande Communauté familiale En somme, il a su assumer sa personnalité authentique de Fils de la Lékié dans sa marche vers le “rendez – vous du donner et du recevoir” de la Science Universelle, dans l’auguste compagnie de ses Pairs Professionnels de la Pensée philosophique de l’Université Camerounaise tout entière.
  • Enfin, hommage solennel et mérité au Professeur Hubert MONO NDJANA, pour son soutien authentique, fervent agissant et indéfectible à l’Illustre Promoteur du Renouveau National du Cameroun, depuis novembre 1982, Son Excellence Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat. La densité et la pertinence de sa production intellectuelleen ont fait l’un des idéologues du RDPC. Son action politique sur le terrain du Militantisme s’est illustrée tant au niveau du débat politique qu’à celui de la formation politique des militants du RDPC, du sommet jusqu’à la base, pour une appropriation collective de la Vision du Président Paul BIYA,dans l’optique debâtir une société camerounaise propice pour le développement national et pour une matérialisation de la justice sociale.

Au registre du Testament Politique du Professeur Hubert MONO NDJANA,l’on retiendra, sans conteste, ce que nous avons suivi depuis le début de ses obsèques et particulièrement lors de deux (02) temps forts majeurs à Yaoundé :

– le premier évènement aura été constitué par les “Veillées Philosophiques, Artistiques et Littéraires” initiées par le Chef du Département de la Philosophie de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Yaoundé I, le ProfesseurOWONO ZAMBO Nathanaël et son Point Focal Madame le Professeur Alice Salomé NGA ATEBA, le 17 janvier dernier ; veillées tenues au Centre Culturel Camerounais de Yaoundé (CCC) ;

 

– le second évènement aura été”l’Hommage Académique Spécial” organisé sur l’Esplanade du Rectorat de l’Université de Yaoundé I par le Recteur de cette Institution, le Professeur Maurice Aurélien SOSSO et dénommé “La dernière Leçon Magistrale de Philosophie du Professeur Emérite Hubert MONO NDJANA“, le 18 janvier 2024, en présence du Représentant Personnel de Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur Professeur Jacques FAME NDONGO et de votre humble Serviteur notamment, avec des témoignages vibrants et fort instructifs de deux (02) des Icônesde la Philosophie au plan national et au – delà, en la matière, à savoir les Professeurs EbénézerNJOH MOUELLE et Pius ONDOUA OLINGA, tous deux anciens Ministres et Hommes Politiques. La Lékié y était hautement représentée. L’on en retiendra, disions – nous, la profondeur de sa pensée philosophique, ses enseignements et son engagement politique, articulés autour de certains mots – clés pour lesquels l’exigence de rigueur intellectuelle, la fidélité au RDPC, la loyauté au Président Paul BIYA et l’exigence collective de promotion et de pratique de la vertu par les Gouvernants, y compris par leur exemplarité.

 

II EN POINT 2 : LES MESSAGES CIBLÉS ET RESPECTIFS DE GRATITUDE,COMMENOUS L’AVONS

ANNONCÉ.

 

Après le temps des Hommages qui ont meublé l’accompagnement de la famille biologique du Professeur Hubert MONO NDJANA, depuis son rappel à Dieu, voici venu le temps des remerciements.

  1. Déférente Gratitude à Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat,Son Excellence Paul BIYA, Président National du RDPC:

– pour la Très Haute Décision qu’il a bien voulu prendre sitôt que l’évolution de son état de santé l’a imposée, avec accord pour une évacuation sanitaire à l’étranger, au cas où les paramètres médicaux le permettaient et l’imposaient ;

– pour les appuis multiformes accordés à la famille ainsi que pour la lettre de condoléances du 22 novembre 2023 adressée à cette dernière et pour la distinction honorifique à titre posthume qui a été annoncée.

Le CODEMEFV – Lékié adresse sa Déférente Gratitudeà Monsieur le Président de la République Son Excellence Paul BIYA.

 

  1. b) Respectueux remerciements aux Distingués Prélats de l’Eglise Catholique Romaine qui ont assuré l’accompagnement spirituel de ces obsèques depuis Yaoundé jusqu’ici à EKABITA – ESSELE, à savoir :

– Monseigneur Jean MBARGA, Archevêque Métropolitain de Yaoundé et ses Collaborateurs ;

–  Monseigneur Sosthène Léopold BAYEMI MATJEI, Evêque du Diocèse d’Obala, lui qui a bien voulu présider la Messe Pontificale de requiem et d’inhumation, avec tout le Clergé Diocésain mobilisé ;

 

– Monseigneur Adalbert NDZANA, Evêque émérite du Diocèse de Mbalmayo,à qui nous étendons ce message du cœur, luiqui a présidé les offices de levée de corps et de la dernière veillée à Yaoundé ainsi que tous les membres du Clergé qui ont pris part à ces célébrations in situ ou à distance.

  1. c) Remerciements appuyés à Monsieur le Président d’Honneur du CODEMEFV – Lékié, Monsieur Luc NDJODO, Procureur Général près la Cour Suprême du Cameroun, pour le rôle déterminant de Grand Ainé qu’il a bien voulu accepter d’assumer, à travers l’acceptation des fonctions de Président d’Honneur du CODEMEFV – Lékié en général et pour la conduite de la préparation des présentes obsèques, en particulier ; engagement constant pour le service de la Lékié, attesté par sa présence personnelle ici, à EKABITA – ESSELE, avec son épouse.
  2. d) Vifs remerciements à Monsieur le Ministre, d’Etat Professeur Jacques FAME NDONGO, Ministre de l’Enseignement Supérieur, Grand Chancelier des Ordres Académiques : c’est sous sa haute égide que s’est déployé le Recteur de l’Université de Yaoundé I ; ce dernier a autorisé et /ou conduit les activités organisées pour les obsèques de l’illustre disparu, avec tous les enseignants des Universités du Cameroun et les Personnels mobilisés pour cet évènement. Son Représentant Personnel parmi nous ici, le Professeur FOUDA NDJODO Marcel, Inspecteur Général des Affaires Académiques au MINESUP,voudra bien être le porteur de ce message.
  3. e) Vifs remerciements également à Monsieur le Ministre, Directeur du Cabinet Civil de la Présidence de la République, Monsieur Samuel MVONDO AYOLO et à l’ensemble des Hauts Responsables et Personnels relevant de la Présidence de la République : pour les diligences accomplies concernant l’exécution des Très Hautes Directives de Monsieur le Président de la République au sujet des obsèques du Professeur Hubert MONO NDJANAet pour leur présence personnelle et réconfortante avec nous, aujourd’hui, de la part de certains d’entre eux.
  4. f) Respectueux remerciements à Monsieur le Secrétaire Général du Comité Central du RDPC, le Vice – Premier Ministre Jean NKUETE : outre sa présence personnelle à la cérémonie de levée du corps à l’Hôpital Général de Yaoundé, ce dernier a bien voulu dépêcher une délégation à l’effet de venir représenter le Parti RDPC à l’occasion des présentes obsèques, avec son message de condoléances adressées à la famille, accompagné des commodités y afférentes, comme nous l’avons suivi tantôt.
  5. g) A Monsieur le Ministre Jean de Dieu MOMO, Ministre Délégué auprès du MINETAT / MINJUSTCE, nos remerciements fraternels et cordiaux pour sa présence effective et stimulante, ici et maintenant, avec nous, en ce village du Défunt.

 

 

 

 

  1. h) A notre Patriarche Gilbert TSIMI EVOUNA, Président du Conseil Régional du Centre : nos respectueux sentiments de gratitude, lui qui offre régulièrement et gracieusement à la Grande Famille de la Lékié à Yaoundé, la Salle des Réunions du Conseil Régional du Centre, pour nos rencontres élargies et habituelles, destinées au partage de l’information pour des évènements heureux et tristes dans tous les domaines ; ainsi en a – t – il fait lors de la rencontre du 19 janvier dernier, pour la préparation des présentes obsèques, en dépêchant un Représentant Personnel avec sa Contribution financière substantielle.
  2. i) A l’endroit de l’ensemble desAutorités Administratives territorialement compétentes, nous adressons nos vifs remerciements. Au premier rang de celles – ci, le Préfet du Département de la Lékié et les autorités administratives des Départements du Mfoundi et de la Lékié, dans le cadre de leurs attributions respectives permanentes, en particulier pour leur implication personnelle en vue du bon fonctionnement des équipes ad hoc qui ont été mises en place (CommissionSécurité, Commission Santé et autres), sans oublierl’encadrement précieux de l’Equipe du Protocole dédiée qui a été commise par le Ministre des Relations Extérieures.

 

  1. j) A tous les Responsables et membres du CODEMEFV – Lékié: nous exprimons nos vifs remerciements et encouragements pour leur disponibilité et leur mobilisation dans le cadre de l’organisation des présentes obsèques ; leur engagement s’est traduit par des contributions financières importantes ; comme à l’accoutumée ; ces dernières ont permis la prise en charge des différentes rubriques du budget des présentes obsèques.
  2. k) A Monsieur le Maire de la Commune d’Obala, Monsieur Simon Pierre EDIBA,j’adresse mon appréciation positive et mes encouragements soutenus pour son efficacité dans la conduite opérationnelle des activités relevant de la mise en place de la logistique nécessaire sur les sites abritant les obsèques du Professeur Hubert MONO NDJANA et,en amont, celles concernant l’aménagement des points critiques des voies d’accès jusqu’à EKABITA – ESSELE.
  3. l) Last but not the least, nous adressons, à Monsieur le Directeur Général de la CRTV, Charles Pythagore NDONGO, notre témoignage de totale satisfaction avec l’ensemble de ses équipes ; satisfaction à laquelle nous associons le Professeur François Marc MODZOM qui a été institué Président de la Commission Communication au sein du Comité Départemental Opérationnel d’Organisation de ces obsèques depuis Yaoundé et jusqu’ici dans la Lékié.

 

 

III – EN GUISE DE POINT D’ORGUE : RAPPEL D’UNCONSEIL DE VIE DU PROFESSEUR HUBERT MONO NDJANA A L’ENDROIT DES MEMBRES DE SA FAMILLE ET DE SES DISCIPLES DE TOUTES GÉNÉRATIONS

 

Ce Grand Maitre de la Pensée et de la Sagesse a laissé aux uns et autres, parmi ses maximes de choix, celle qui dit que : “en toute chose, il faut considérer la fin.”, en d’autres termes, qu’en toutes choses, il faut savoir considérer la fin.

Oui, c’est à lui– même, le Professeur Hubert MONO NDJANA, que nous avons choisi d’emprunter notre mot de fin ; lui qui a su, par sa Personnalité, susciter la mobilisation exceptionnelle que nous avons observée pour un hommage ultime et mérité au Grand Maitre de la Pensée et de la Sagesse qu’il aura été. Ces enseignements, à l’exemple de sa vie, sont à méditer par tout un chacun.

Distinguées Personnalités, Mesdames et Messieurs,

Avec le CODEMEFV – Lékié et au nom de la Grande Famille de la Lékié Unie, Forte et Solidaire, nous joignons humblement notre voixà celles plurielles des Grands Maitres de l’Agora que nous avons suivis, tout au long de ces dernières semaines, pour l’élever au Panthéon de la Connaissance Universelle, tout en l’accompagnant, avec entrain et conviction, sur le chemin qui doit le conduire à l’entrée du Royaume de nos Ancêtres communs, à l’entrée de la Caverne du Monde de la Nuit, au bout de laquelle scintillent déjà, pour lui, les éclairs de la Lumière Eternelle du Monde Etincelant de la Science Universelle, à laquelle il aura tant contribué. Nos Ancêtres l’y accueilleront ou l’y accueillent déjà, nous en sommes convaincus, avec joie, satisfaction et fierté.

Bravo donc, à toi l’Artiste Philosophe !

Honneur à toi, Serviteur dévoué de la Nation et de la Patrie, toi qui as offert le meilleur de toi – même à ton cher Pays le Cameroun autant qu’à la Science Universelle, sous le Leadership éclairé et sous la Très Haute Autorité de Son Excellence Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat et Président National du RDPC !

Va et repose en paix ! Cher Frère Bien aimé, Cher Professeur Hubert MONO NDJANA.

Je vous remercie de m’avoir prêté votre attention./-

 

 

 Henri EYEBE AYISSI

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here