Le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat, Achille Bassilekin III a procédé  le 26 octobre  2020 à l’ouverture du Salon de l’Entrepreneuriat Territorialisé  et de l’Auto Emploi dans la région de l’Ouest. La cérémonie de lancement des manifestations y relatives a eu lieu dans la salle de  conférence  des services du gouverneur.

 

 

Occasion pour le ministre des PME Achille Bassilekin III de rappeler aux uns et aux autres le bien-fondé d’un tel salon.  L’objectif n’est pas de se faire de l’argent, mais d’apporter aux jeunes et chercheurs d’emplois,  des connaissances et  des expériences leur permettant  de lutter contre l’oisiveté et le chômage.

Plusieurs sont en quête d’emplois mais accusent un problème de profil recherché par les promoteurs d’entreprises et de sociétés. Selon le ministre Achille Bassilekin III, il faut susciter en cette population juvénile, l’esprit d’entreprise voire, les amener à développer leurs propres potentialités afin de se faire une place au soleil. Susciter le goût de l’effort personnel et savoir avant tout compter sur soi-même.

Plusieurs sont porteurs de projets mais ne savent que faire pour les concrétiser, pour les rendre vivants et productifs.  Un tel salon est nécessaire car, apporte de la plus-value à ces jeunes  dans la création d’emplois et le développement de leurs  capacités. L’emploi n’est plus une manne qui tombe du ciel. L’intelligence et la sagesse  se résument  désormais en la capacité d’apporter de nouvelles solutions aux nouveaux problèmes qui se posent avec acuité dans leur vie.

 

 

Événement

Le salon  de l’Entrepreneuriat Territorialisé et de l’Auto Emploi a été une plateforme d’échanges d’idées et d’expériences. Animé  dans différents stands par des experts invités pour les besoin la cause. Les jeunes ont saisi cette opportunité pour poser autant de questions et ceci en fonction de leurs attentes. Des contacts ont été noués pour un suivi après le salon.

 

 

Les curieux n’ont pas manqué de quoi meubler leurs journées. Partagés  entre  contemplation des  expositions, conseils et achats d’objets d’art. Les mesures barrières de lutte contre la pandémie à coronavirus ont  rendu morose le côté festif de ce salon.  L’ambiance habituelle des événements de cette portée n’a pas été de mise. Avare en sonorités explosives et riche en déploiement des intelligences, les organisateurs disent avoir été satisfaits de l’engouement des jeunes qui ont fait montre de détermination à se lancer dans l’auto emploi et la valorisation  de leurs projets.

Après les études supérieures, tous les regards sont dirigés vers ces jeunes à qui l’on aura tout donné. Il faut donc qu’il soit à mesure de se prendre en charge sans oublier, les autres membres de la famille qui attendent d’eux, le retour de l’ascenseur. Le chômage ou le temps de trouver un emploi devient agaçant en peut entraîner au suicide. Il faut donc avoir les armes de la création personnelle pour sortir du dénuement, à défaut d’un accompagnement financier,  a laissé entendre le ministre des PME.

 

Jean Baptiste Bidima

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici