Le nouveau préfet a été installé  dans ses nouvelles fonctions le 11 janvier 2021 à Mfou, chef-lieu du département de la Mefou et Afamba par le gouverneur de la région du Centre. Thierry  Nana Kin Nou a reçu de Naseri Paul Béa, la mission de veiller à l’achèvement des grands projets structurants de ce département qui constitue la ceinture de sécurité de Yaoundé, siège des institutions du Cameroun

« Monsieur Kin Nou Nana Thierry, prenez le commandement !  ».  Ce sont les propos du Gouverneur de la région du Centre. Naseri Paul Béa procédait ainsi au transfert de pouvoir au nouveau préfet du département de la Mefou et Afamba.  Cette cérémonie à la place des fêtes de la ville de Mfou va connaitre une autre ampleur avec la présentation du nouvel homme fort du département à ses populations : « Populations de la Mefou et Afamba, voici votre nouveau préfet ».

Tel un candidat qui apprend en direct à la radio qu’il a eu son examen ou son concours d’entrée à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature(Enam), les populations de la Mefou et Afamba  remplies d’émotion, ont manifesté la joie avec des sonorités explosives. Tambours, balafons, tam-tams, danse traditionnelle ont été mis à contribution pour signifier au nouveau préfet qu’il est désormais, fils du terroir.

Les défis de Thierry Nana Kin Nou

Près de mille  personnes (élites politiques, opérateurs économiques, autorités locales et traditionnelle, hommes, artistes, hommes en tenue et paysans) ont pris d’assaut la place des fêtes de Mfou, chef-lieu du département de la Mefou et Afamba pour accueillir et manifester leur hospitalité à ce digne fils de la région de l’Adamaoua désormais dans son nouveau rayon de commandement. Elles  ont aussi répondu présentes pour connaitre le sort qui est réservé aux grands projets structurants qui  ont bénéficié de l’onction du Chef de l’Etat et qui lambinent depuis des années.

« Ce département occupe une position stratégique comme je l’ai dit plus haut. Vous veillerez au suivi des grands projets structurants tels que l’autoroute Yaoundé –Nsimalen en hibernation(…), la route Soa-Esse-Awae) ». En rappelant au nouveau représentant du Chef de l’Etat ses missions dans le département de la Mefou et Afamba, Naseri Paul Béa n’a pas manqué de relever les défis de l’heure, dominés par l’actualité liée au Chan 2021 : « L’organisation du Chan 2021, pour ce grand rendez-vous international, l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen sera l’infrastructure majeure d’accueil de nos hôtes. Vous devez avoir à l’esprit l’urgence de tenir propres les différents axes ».

Entre autres missions, il y a des défis à relever à moyen et long terme notamment, maintenir la ceinture de sécurité de Yaoundé dans la paix, le calme  et la cohésion sociale. Promouvoir de ce fait, le vivre-ensemble harmonieux entre autochtones et leurs frères venus des autres parties du pays ;  lutter contre l’insalubrité et  le grand banditisme. Protéger les terres des  populations qui aiguisent les appétits riches voraces sans pitié pour les faibles, éviter que ces terres ne soient bradées pour assurer et promouvoir l’avenir des générations futures. Les 08 arrondissements de la Mefou et Afamba font l’objet des nombreuses  convoitises du fait de leur proximité avec le centre urbain de la capitale politique Yaoundé.  Le maçon sera donc jugé au pied du mur

Rappel mémoire

Le nouveau préfet qui remplace à ce poste Mariel Emmanuel Djikdent (affecté dans le département du Mfoundi au cœur des institutions du pays), est âgé de 39 ans. Originaire de la région de l’Adamaoua,  Thierry   Nana Kin Nou  est né en 1981 à Yaoundé. Après ses études primaires et secondaires, il va embrasser le cycle universitaire à Buea et s’en sort avec une licence en économie. Sa carrière professionnelle va commencer avec son admission à l’Enam, la prestigieuse école qui forme presque tous les hauts cadres du pays  en matière d’administration et de magistrature.

Sorti de là comme administrateur civil principal, il est affecté en complément d’effectif au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative (Minfopra) jusqu’en 2011.  Muté le 25 août 2011 au Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (avant son éclatement), il est nommé par le Chef de l’Etat comme 1er adjoint préfectoral de Bengwui dans la région du Nord-Ouest. Du 22 avril au 06 septembre 2013, il officiera comme sous-préfet dans l’arrondissement de Bot-Makak avant d’être promu Secrétaire Général des services du gouverneur de la région du Sud.

Ses états de services vont parler en sa faveur.  Calme, prompt dans ses actions, ce bâtisseur de la paix et du vivre-ensemble sera  muté le 03 juillet 2017 au même titre dans les services du gouverneur du Littoral avant de parachuter dans la Mefou et Afamba.

Jean Baptiste Bidima

 

 

 

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici