Les Hauts Cadres du Ministère des Finances sont réunis à Yaoundé depuis le 04 février 2021 dans le cadre d’un atelier de formation sur les procédures d’exécution des budgets des comptes d’affectation spéciale. C’est à partir d’une nouvelle application baptisée «  PROBMIS-CAS ». Les travaux présidés par Cyrille Edou Alo’o, Directeur Général du Budget visent à les doter des outils appropriés dans la préparation et l’exécution du Budget de l’Etat.

 

La Voix Des Décideurs – Ils sont ordonnateurs, contrôleurs financiers et agents comptables qui prennent part aux travaux de Yaoundé pour s’imprégner des procédures d’exécution des Budgets des comptes d’affectation spéciale.  L’initiative du Ministère des Finances vise à faciliter une meilleure préparation du Budget de l’Etat : « Nous venons de procéder au lancement de l’atelier sur l’utilisation du module d’exécution des comptes d’affectation spéciale dans l’application de gestion budgétaire que nous appelons habituellement PROBMIS ». Cyrill Edou Alo’o souligne qu’il s’agit d’une avancée, un pas de plus dans la réforme budgétaire.

En effet, avec la loi des finances de 2011 portant régime financier qui visait la rationalisation des comptes d’affectation spéciale, le Directeur général du Budget fait savoir que, l’on est passé de 16 comptes d’affection spéciale à 10. Il justifie cela par la présence de certains de ces comptes qui ne répondaient pas aux critères arrêtés. Ils ont été redéployés dans le budget des administrations. Partant donc d’un budget de 108 milliards FCFA à 43 milliards FCFA.

«  La gestion passe de manière uniforme dans l’ensemble des administrations de manière à améliorer la transparence  c’est- à- dire les comptes rendus des synthèses d’exécution de manière à améliorer aussi la discipline  budgétaire pour que le parlement ait une bonne vue de ces comptes d’affectation spéciale, par ricochet le contrôle citoyen ».

Par PROBMIS-CAS, il faut entendre, Système Intégré de gestion informatique du budget de l’Etat. Elle prend en compte toutes les particularités du compte d’Affectation Spéciale à partir du prologiciel PROBMIS. Le Directeur Général du Budget  souligne qu’il s’agit d’un ajustement juridique et technique qui conduit à l’automatisation des procédures : «  La gestion passe de manière uniforme dans l’ensemble des administrations de manière à améliorer la transparence  c’est- à- dire les comptes rendus des synthèses d’exécution de manière à améliorer aussi la discipline  budgétaire pour que le parlement ait une bonne vue de ces comptes d’affectation spéciale, par ricochet le contrôle citoyen ».

Les travaux de 03 jours trouvent toute leur pertinence tant il est vrai que,  le nouveau module présente un schéma bien harmonisé  basé sur les orientations, les exigences et les réformes et par ricochet les recettes et les dépenses ; voir dans quel cas ce déploiement  pourra se faire surtout au niveau des administrations dotées des prérogatives spéciales.  Les échanges ont aussi  porté un diagnostic des processus de traitement dans les comptes d’affectation  et les mobiles qui ont conduits à la mise en œuvre de ce nouvel instrument.

Qui veut aller loin, ménage sa monture, a-t-on coutume de dire.  Le ministère des Finances  par cette formation, permet à tous les acteurs de la chaîne (Ordonnateurs des comptes, contrôleurs financiers, et agents comptables), de se doter des connaissances du nouveau dispositif  informatique  mis en place afin « qu’ils sachent l’utiliser pour une bonne gestion des comptes d’affectation spéciale.

 

Jean Baptiste Bidima

 

 

 

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici