Le vendredi 26 février 2021 à Yaoundé, capitale politique, la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme (CNPBM), institution présidée par Peter Mafany Musonge, a institué le dernier vendredi du mois  journée culturelle au sein de la Commission.

 

 

La Voix Des Décideurs – C’était ce vendredi 26 février 2021, en présence des membres de la Commission, les employés, les hommes et les femmes de média, que Peter Mafany Musonge ancien Premier Ministre chef du gouvernement et Président de la CNPBM depuis 2017, a procédé à la cérémonie de lancement solennel de l’institution des journées culturelles au sein de l’auguste institution en charge de la promotion des valeurs linguistiques et culturelles du Cameroun.

Créée par décret N° 2017/013 du 23 janvier 2017, la CNPBM, organe consultatif placé sous l’autorité du Président de la République du Cameroun a été chargée d’œuvrer pour la promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme au Cameroun dans l’optique de maintenir la paix ; de consolider l’unité du pays et de renforcer la volonté et la pratique quotidienne du vivre ensemble de ses populations.

C’est ainsi en droite ligne de ses attributions que la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme a instituée qu’à partir de ce 26 février 2021, chaque dernier vendredi du mois est journée culturelle à la Commission.

 

 

En effet, il sera question de mettre en exergue la culture camerounaise. Cette mise en exergue  passera par la promotion des cultures des quatre aires culturelles du pays. Cette journée à été l’occasion pour les Membres de la CNPBM et le personnel de l’institution de présenter la richesse vestimentaire du triangle national dont ils étaient tous vêtis.

 

 

Il faut noter que la symbolique de ces journées culturelles est, le port des tenues traditionnelles tous les derniers vendredis du mois, est recommandé à tous les Membres de la CNPBM et ou à toute personne travaillant au sein de la Commission.

En tant que vitrine de la promotion du multiculturalisme qui fait la spécificité du Cameroun, le président de la CNPBM a avoué l’ambition d’une telle initiative. « Nous voulons par cette célébration, démontrer que nous avons de bonnes choses dans notre pays », a t-il  souligné.

La charité bien ordonnée commençant toujours par soi-même, la CNPBM outre ses missions initiales, « il faut aussi promouvoir notre culture. Et nous en interne dans la Commission, nous voulons en ces petits pas montrer que nous pouvons préserver notre culture. C’est qu’on a commencé aujourd’hui. Chaque dernier vendredi du mois, nous allons célébrer nos traditions c’est-à-dire on va porter la tenue traditionnelle soit de notre région d’origine, mais aussi des tenues des autres régions du Cameroun », affirme le président de la Commission à la presse.

 

Par Eric Nganang

 

 

Commentaires Facebook