Sécurité sociale au Cameroun : La CNPS veut étendre de la couverture sociale

0
5

Sécurité sociale au Cameroun : La CNPS veut étendre de la couverture sociale

[ C’est ce qui ressort du 2èmeséminaire technique de l’Association Internationale de la Sécurité Sociale (AISS) pour l’Afrique centrale tenu du 23 au 24 mai 2022 à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC). ]

 

 

 

 

La Voix Des Décideurs  – Réunis à Kinshasa du 23 au 24 mai 2022, les organismes de sécurité sociale de l’Afrique centrale ont formulé un ensemble de recommandations visant à s’engager dans le processus d’extension de la couverture sociale.

Conformément à son cahier de charge, le Bureau de liaison de l’AISS pour l’Afrique centrale (BLAISAC) a repris ses activités en présentiel après deux années d’interruption en raison des restrictions dues à la pandémie à COVID-19. Tenu dans la capitale de la République Démocratique du Congo, dans le cadre du triennium 2020-2022, ce séminaire avait pour thème : « L’extension de la couverture sociale aux populations non encore couvertes dans l’Afrique centrale ».

Parmi les organismes de sécurité sociale des pays d’Afrique centrale membres du BLAISAC y ont pris part, à l’instar de la Caisse nationale de prévoyance sociale du Cameroun (CNPS). Le CNPS était représentée par Brenda Malemba Formanji, Chef du Centre de Prévoyance Sociale du secteur informel de Douala ; Annie Mbele, Chargée d’études à la Direction Technique et Jean Faustin Betayene, adjoint au chef de service de la coopération.

 

 

Il s’agissait pour les participants d’échanger sur la problématique liée au thème. Des retours d’expérience des Caisses de sécurité sociale sur le thème de référence, il s’avère nécessaire de s’engager dans le processus d’extension, d’autant plus que 80% de la population active exerce dans le secteur informel. Il faut à cet effet, trouver le moyen de rendre attractives les politiques mises en place car la population cible n’y trouve pas son intérêt immédiat.

Le secteur informel au centre de la résolution de l’Afrique centrale

Les travailleurs du secteur informel ont également besoin des prestations à court terme telles que les allocations familiales, la prise en charge des maladies professionnelles et accidents du travail, voire la couverture santé. C’est d’ailleurs pour apporter un brin de solution à ces préoccupations légitimes des cibles que la CNPS du Cameroun a, en 2021 signé, une convention de partenariat avec la compagnie Atlantique Assurances Cameroun IARDT visant à faciliter l’accès aux soins de santé de qualité aux assurés volontaires, en plus des prestations de pension auxquelles ils ont droit.

Au terme des travaux, de nombreuses résolutions ont été prises au regard de l’importance de l’extension de la couverture sociale entre autres la nécessité d’une volonté politique clairement exprimée pour intégrer dans la conception des politiques sociales, la question de l’extension de la couverture aux groupes difficiles à couvrir ; le financement par l’impôt et autres taxes pour renforcer les stratégies et politiques visant l’extension de la couverture sociale ; ainsi que la mise en place des stratégies innovantes pour l’identification des populations non encore couvertes.

 

 

© La Voix Des Décideurs │ Eric Ngono, Yaoundé

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici