Fichier électoral au Cameroun : Près de 200 000 nouveaux inscrits  en 4 mois

 

[ Au cours d’un échange avec la presse le 29 avril 2024 à Yaoundé, le Directeur Général d’Elections Cameroon (ELECAM) Erik Essousse a déclaré que près de 400 000 lecteurs ont été inscrits depuis le début de l’année 2024.  ]

 

 

La Voix Des Décideurs – L’entretien avec les médias a duré 17 minutes. Le DG d’ELECAM a répondu à la huitaine de questions posées. Il y en avait quatre en anglais et le reste en français. En ce qui concerne les points d’enregistrement des électeurs, le patron des élections a fait savoir que les Camerounais qui désirent s’inscrire sur le fichier électoral ne doivent pas se faire du mauvais sang. Elections Cameroon a pris des dispositions pour satisfaire tout le monde.

Environ 200 000 inscrits en quatre mois

« Nous avons élaboré des plannings hebdomadaires de descentes sur le terrain. Depuis le début de l’année, près de 200 000 Camerounais ont été inscrits sur les listes électorales. Bientôt les équipements de délivrance des cartes électorales seront opérationnels. Chaque inscrit aura droit à sa carte électorale », a lancé Dr Essousse.

Par rapport à la campagne d’inscription sur le fichier électoral lancée en début d’année, ELECAM constate avec joie que les Camerounais se bousculent pour se faire inscrire. « Nous travaillons de lundi à vendredi. De 07 heures 30 à 15 heures. Des fois même jusqu’à 18 heures. Le samedi nous nous déployons aussi mais de manière exceptionnelle. Il y a beaucoup de communication autour de la campagne. Nous essayons d’être  le plus professionnel possible », confie le Directeur Général des Elections.

 

Parlant des kits d’inscriptions que les partis politiques trouvent obsolètes et insuffisants, Dr Erik Essousse a précisé qu’il n’y a pas péril en la demeure.

« Nous avons des kits de première et de seconde générations. Ils sont de bonne qualité. La première catégorie a été acquise à l’époque de Sani Tanimou. Depuis ma prise de fonction, nous avons acheté les seconds kits. Nous associons les deux types dans nos procédures d’enregistrement des électeurs. Certains kits font l’objet de maintenance. C’est pourquoi les gens ont l’impression qu’ils sont insuffisants. Le gouvernement a mobilisé d’énormes moyens pour acquérir de nouveaux équipements », a souligné Essousse.

Pas d’inquiétude à propos de l’inscription des Camerounais de l’étranger

Le DG Essousse a rassuré la presse que l’inscription des Camerounais de la diaspora sur le fichier électoral ne pose pas problème. «  Nous sommes en train de préparer les inscriptions des Camerounais de l’étranger. Les opérations vont commencer en Belgique et en Afrique du Sud. Il n’y a que les Camerounais ayant fourni les preuves qui doivent s’inscrire. Les binationaux ne sont pas éligibles », a prévenu Dr Essousse.

 

La Voix Des décideurs | Lucien Embom 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici