Remorquage portuaire : Le Port Autonome de Douala  lance sa propre régie après l’échec de négociations avec BOLUDA France

Le Port  Autonome de Douala que dirige Cyrus Ngo’o, a décidé de la création de la Régie Déléguée du Remorquage ( RDR) après l’échec des négociations avec l’entreprise BOLUDA France. Cette décision a été prise, selon nos sources, au cours du Conseil d’Administration du Port Autonome de Douala qui s’est réuni en sa 92ème session le 22 décembre 2020.

 

 

Afrique54.net –  Les négociations ont été infructueuses entre le concédant et le concessionnaire. Dans son site web, la Direction générale du Pad donne les raisons de l’échec de ces négociations. En réalité, filiale de l’Espagnol BOLUDA , BOLUDA France, qui était adjudicataire provisoire de l’Appel International à Manifestation d’Intérêt du 14 septembre 2018, pour la concession de l’activité de remorquage au Port de Douala Bonabéri, n’a pas été à la hauteur des exigences du PAD, bien qu’ayant renforcé en avril 2020 sa flotte au Port de Marseille.

Source photo : PAD

Ces conditions étaient entre autres « l’acquisition simultanée de deux remorqueurs neufs au nom du PAD, dans un délai maximum de trois mois après l’entrée en vigueur du contrat et à mettre en service au plus tard, durant la 2ème année du contrat; des propositions sur l’amélioration des installations de la concession ( Bureaux, ateliers etc.) l’acquisition d’un remorqueur neuf, au nom du PAD et à mettre en service au plus tard durant la huitième année de la concession. »

 

 

Cyrius Ngo’o, artisan de « l’État stratège »

Il faut le souligner.  La Régie Déléguée du Remorquage (RDR) est la quatrième  entité créée par le Port Autonome de Douala, à la suite de la Régie du Terminal à Conteneurs(RTC), de la Régie Déléguée du Dragage (RDD), de la Régie de police et Sécurité Portuaire, baptisée Douala Port Security( DPS).

RDR    assure la continuité du service de remorquage depuis le 2 janvier au lieu du 02 janvier 2021 comme annoncé par la Direction Générale, qui souligne que  « L’article 3 alinéas 1,2 et 3 du décret du 24 janvier 2019, portant réorganisation du Port Autonome de Douala constitue le texte fondateur de ces entités ». « Il permet ainsi au Port Autonome de Douala de mener à bien le vaste processus de normalisation de toutes les activités du Port de Douala-Bonaberi instruit par l’État stratège », ajoute-elle.

 

 

Coup de pinceau sur Boluda France

Boluda France est une filiale de l’espagnol Boluda.  Selon Societe.com  Boluda France, société par actions simplifiée a été en activité durant 48 ans. Installée à Marseille 2, elle était spécialisée dans le secteur d’activité de l’affrètement et organisation des transports. En 2017, elle réalise un chiffre d’affaires de 29 449 700,00 €. Le total du bilan a augmenté de 13,61 % entre 2016 et 2017.

Boluda France est une filiale de l’espagnol Boluda.  Boluda France, société par actions simplifiée au capital de 12 200 000 euros a été en activité durant 48 ans. Installée à Marseille 2, elle était spécialisée dans le secteur d’activité de l’affrètement et organisation des transports. En 2017, elle réalise un chiffre d’affaires de 29 449 700,00 €. Le total du bilan a augmenté de 13,61 % entre 2016 et 2017.

Societe.com  a recensé 3 établissements et le dernier événement notable de cette entreprise date du 09 mai 2019. La société Boluda France a été radiée le 7 juin 2019, selon Societe.com

En 2009, le CGT dénonçait le licenciement de sept salariés grévistes sur les 130 employés de l’Union Naval Marseille (UNM), du groupe Boluda comme nous apprennent nos confrères d’Econostrum.info qui précisaient  que la CGT accusait les responsables de l’UNM – liquidée –  qui faisaient « de plus en plus appel à la sous-traitance, notamment étrangère, pour tous les travaux de spécialités normalement du ressort des salariés du chantier.» Boluda est venu à Marseille parce qu’il ne pouvait pas délocaliser les formes de radoub qui sont ici et dont il a besoin, mais il met en place une autre forme de délocalisation, avec une main d’œuvre étrangère“, soulignait Noël Kouici, du CGT.

 

Marcien Essimi l La Voix Des Décideurs

 

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici