Santé – Traitement des hémorroïdes : L’Ajad révèle le naturopathe camerounais Jean Claude Tchounga  au monde

[ C’est le 26 mars 2022 que l’Association des Journalistes Camerounais pour l’Agriculture et le Développement (AJAD), décerne le Grand Prix de l’Excellence de la Médecine Africaine et de la Promotion des plantes Médicinales 2021 au Dr Jean Claude Tchounga. Des mains de Thierry Djoussi, Président de cette association, c’est au quartier Etoudi à la capitale politique Yaoundé, devant un parterre d’invités, que le bénéficiaire reçoit ce Prix, pour son invention enregistrée à l’OAPI.]

 

 

La Voix Des Décideurs – C’est un « Docteur » naturopathe de haut vol qui vient d’être honoré par l’AJAD. Le chercheur camerounais titulaire d’un Brevet d’Invention décerné par l’OAPI (Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle), a mis sur pied un médicament permettant de guérir efficacement l’hémorroïde, qui est une maladie récurrente dans la société camerounaise.

Fait à partir des plantes naturelles, la médecine du thérapeute œuvre au quotidien à sauver des vies. Une action qui s’inscrit dans l’agenda du gouvernement de la République du Cameroun. Toute chose qui à travers les politiques du “Chef de l’État son Excellence Paul Biya, vise à promouvoir la culture des Plantes Médicinales”, selon Thierry Djoussi.

 

 

Les hémorroïdes sont des vaisseaux sanguins dilatés et tortueux de la paroi de la partie inférieure du rectum et de l’anus, apprend-t-on du dictionnaire médicale version Google. Le gonflement est causé par une augmentation de la pression interne. Des grosseurs qui se forment ainsi à l’intérieur de l’anus, peuvent provoquer des douleurs atroces parfois accompagnées de saignements. On distingue, selon les experts les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes. Côté causes, la principale est portée sur la constipation. L’on comprend alors pourquoi nos concitoyens en souffrent dans leur grande majorité. Car, la constipation est cause d’une mauvaise alimentation.

 

Le clinicien thérapeute camerounais vient alors de trouver une solution pour éradiquer ce mal qui coûte des montants colossaux à ceux qui en souffrent. Pourtant, au niveau de la médicine moderne, ils trouvent difficilement satisfaction. Les citoyens souffrant de ce mal pourront désormais bénéficier de l’invention du spécialiste Jean Claude Tchounga qui  a déjà  donné du sourire à plus d’un demi-millier de patient(e)s.

En recevant cette distinction, le naturopathe remercie les hommes de médias, en particulier le Directeur Général de la CRTV, Charles Ndongo, dont il reconnaît le soutien. Le Camerounais Jean Claude Tchounga ne finira pas sans “remercier le Gouvernement de la République ainsi que le Président de la République Son Excellence Paul Biya pour la confiance placée” sur sa personne. Ce, pour le financement de la quote part gouvernementale pour l’obtention du Brevet d’invention à lui décerné.

Prenant la parole lauréat a lancé : « tout Naturothérapeute ou tradipraticien qui maitrise une substance, un produit ou un médicament pouvant éradiquer une pathologie ne peut qu’aller se renseigner et faire une demande au Ministère des Mines de l’Industrie et du Développement Technologique. Par-là, le ministre essayera d’étudier son dossier et le transmettra à l’OAPI. Son Brevet d’invention lui sera attribué ».

Le Président de l’AJAD quant à lui, prenant la parole, s’est premièrement exprimé sur les raisons du choix de la personne Jean Claude Tchounga. L’ayant félicité, Thierry Djoussi a exprimé son satisfecit d’honorer vivant cette icône, ce monument, ce baobab de la médicine africaine.

 

 

Rappelant un extrait du discours du Président de la République du Cameroun lors de sa sortie officielle sue le Covid 19, il a enfin exhorté le chercheur, à continuer dans cette dynamique qu’est la valorisation de la pharmacopée camerounaise.

Le  président de l’AJAD déclarera à  la presse : « Le Chef de l’État avait dit que l’agriculture est notre authentique richesse. Très peu de personnes avaient compris le sens de cette pensée. Parce que l’Agriculture nous permet d’abord de nous nourrir. L’agriculture a aussi un côté thérapeutique ; l’agriculture des plantes médicinales. Il ne vous a pas échappé que le gouvernement sur hautes instructions du Chef de l’État est en train de promouvoir la culture des plantes médicinales. En 2019, le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation en synergie avec l’Institut de la Recherche Agricole et pour le Développement (IRAD) a distribué les plantes d’Artemisia aux populations. C’est une plante médicinale qui a des propriétés thérapeutiques. Elle lutte contre paludisme et qui lutte selon certaines sources contre le Covid 19. Donc, il s’agit d’un volet important de notre agriculture que nous devons exploiter… »

La soirée s’est achevée autour d’un toast en l’honneur du lauréat du jour.

 

  ©La Voix Des Décideurs ►  Joseph Ayangma     

 


E-mail:  lavoixdesdecideurs@gmail.com  W : +237 680 81 22 42 

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici