Grande Muraille Verte : 14 milliards de dollars mobilisés pour restaurer 100 millions d’hectares  dans le Sahel…

 

 

Pour reverdir le Sahel, le projet de la Grande Muraille Verte bénéficie plus de 14 milliards de dollars pour reverdir le Sahel.

 

 

 

La Voix  Des Décideurs – Lors du One Planet Summit co-organisé le 11 janvier 2021 à Paris par la France, les Nations Unies et la Banque mondiale, le président français Emmanuel Macron a fait une annonce forte  relative  au programme de l’Accélérateur de la Grande Muraille Verte  qui a besoin de 33 milliards de dollars pour réaliser son ambition d’ici l’année 2030.

Salué par Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, de la Mauritanie et actuel Président de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte, le programme de l’Accélérateur au nom de la région.

 

 

Située sur le flanc sud du désert du Sahara, la Grande Muraille Verte s’étend de la côte Atlantique à la mer Rouge. L’Accélérateur de la Grande Muraille Verte a besoin de 33 milliards de dollars pour réaliser son ambition d’ici l’année 2030.

Vue aérienne de la Grande Muraille Verte au Sénégal (Raid Latécoère)

En saluant le programme de l’Accélérateur au nom de la région Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, de la Mauritanie et actuel Président de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte, a déclaré : «Cette initiative facilitera, sans nul doute, la mise en cohérence des interventions de nos partenaires, en réponse à nos préoccupations soulevées par nos ministres de l’Environnement lors de leur dernière Conférence sur la Grande Muraille Verte ».

 

 

 

« Nous nous félicitons de l’annonce de l’Initiative de l’Accélérateur de la Grande Muraille Verte, dont l’objectif est de débloquer une première contribution sur la période 2021-2025, pour donner effet aux engagements des partenaires financiers dans un cadre coordonné », a dit Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani,  qui reste optimiste : « La mobilisation de ces financements additionnels à travers une approche innovante, contribuera certainement à l’atteinte des objectifs de la Grande Muraille Verte qui visent à l’horizon 2030, la restauration de 100 millions d’hectares de terres dégradées et la création de 10 millions d’emplois verts ».

Dans son  intervention, António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies a déclaré : « La restauration de 100 millions d’hectares de terres dégradées permettra de préserver la sécurité alimentaire, de créer des emplois et de faire en sorte que les ménages puissent subvenir à leurs besoins. »

Pour le Secrétaire général de l’Onu, « La relance en cas de pandémie est notre chance de changer de cap. Avec des politiques intelligentes et les bons investissements, nous pouvons tracer une voie qui apporte la santé à tous, qui relance les économies et qui renforce la résilience », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies.

 

Par La Voix Des Décideurs

 

Commentaires Facebook
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici