Accueil AMA Chancen international a procédé à la levée de la première tranche de 21 millions...

Chancen international a procédé à la levée de la première tranche de 21 millions de dollars du « future of work fund » destinée à financer les étudiants

Le Fonds favorisera le financement des frais de scolarité de 10 000 jeunes au Rwanda et sera étendu à l’Afrique du Sud et au Kenya

KIGALI, Rwanda, le 16 Mai, 2022 -/African Media Agency (AMA)/- Chancen International (CI) a procédé aujourd’hui à la levée d’une première tranche d’une valeur de 21 millions de dollars dans le cadre du « Future of Work Fund (FWF) ». Une initiative de taille qui vise à concrétiser l’Agenda 2063 de l’Union Africaine qui privilégie la révolution des compétences et des citoyens bien formés, au moyen de la science, la technologie et l’innovation.

 Le fonds permettra également de soutenir les Objectifs de Développement durable des Nations Unies en Afrique qui visent à garantir une éducation de qualité inclusive et équitable et à promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous. Le FWF permettra de financer les études de 10 000 jeunes, en mettant l’accent sur les femmes et les autres populations traditionnellement exclues. Ces activités cadrent avec la vision du Rwanda qui a pour objectif de créer 250 000 nouveaux emplois chaque année grâce à la formation professionnelle, ainsi qu’à la vision 2050 de ce pays qui ambitionne de favoriser l’accès universel à une éducation de haute qualité pour tous les rwandais. 

Selon les données de l’UNESCO, les dépenses publiques consacrées à l’éducation, en pourcentage du PIB en Afrique sont très faibles. La moyenne pour 2020, basée sur 14 pays, était de 4,77 %. La valeur la plus élevée est celle de la Namibie (9,41 %) et la plus faible celle de la Mauritanie (1,89 %). Afin de favoriser l’accès éthique et inclusif à une éducation de qualité sur le continent, le FWF va étendre son modèle à d’autres pays, le Kenya étant le prochain bénéficiaire.

Batya Blankers, cofondatrice et PDG de CI déclare : « Notre vision est de mettre à disposition un instrument financier équitable et éthique pour permettre aux étudiants d’accéder à une éducation de haute qualité. Les accords de partage des revenus évaluent le potentiel futur d’un individu en termes de risque de crédit plutôt que de se focaliser sur les traditionnels actifs actuels et la situation financière, ce qui limite l’accès aux produits financiers impossible pour de nombreux étudiants. » 

Batya Blankers, cofondatrice et PDG de Chancen International 

CI a lancé le FWF en 2021 avec un investissement d’ancrage de la Fondation UBS Optimus, basée en Suisse. Grâce au FWF, les établissements d’enseignement de haute qualité peuvent accéder à un financement destiné à chaque étudiant inscrit. Le FWF a maintenant été doté de ressources financières additionnelles par la US Development Finance Corporation, le Klett Group, Kaizenvest, Ceniarth et Cassiopeia. 

L’originalité du FWF réside dans le fait que les étudiants eux-mêmes détiennent une participation au capital, ce qui leur permet d’être représentés au conseil d’administration grâce à une généreuse subvention de la Fondation Vitol et d’autres donateurs philanthropiques. Le FWF est domiciliée au Kigali International Finance Centre (KIFC), au Rwanda. 

« Le Future of Work Fund change la donne en matière de financement des études en Afrique. Le FWF nous permet d’atteindre davantage de jeunes talentueux qui, autrement, ne seraient pas en mesure d’accéder à la formation nécessaire pour passer avec succès de l’apprentissage à la rémunération. Compte tenu des chiffres élevés en termes d’emploi des diplômés de Kepler, il est clair qu’investir dans ces étudiants est un bon investissement », ajoute Nathalie Munyampenda, directrice générale de Kepler, un partenaire éducatif du Future of Work Fund.

 En ce qui concerne le besoin d’une éducation inclusive, Dhun Davar, Responsable de la finance sociale, UBS Optimus Foundation, ajoute : « Il y a un besoin énorme de formation accrue, inclusive et de qualité au Rwanda et, avec un nombre d’étudiants en forte croissance, nous voyons que le FWF comble une réelle lacune en aidant les étudiants à acquérir de meilleures compétences et à stimuler le développement économique du Rwanda ».  

Distribué par African Media Agency pour Chancen International.

A propos de Chancen International (CI)
CI est un organisme à but non lucratif qui offre aux jeunes marginalisés d’Afrique l’accès à un développement des compétences de haute qualité grâce à un financement éthique de l’éducation. Les étudiants qui rejoignent la communauté Chancen signent des contrats équitables et éthiques – des accords de partage des revenus (ISA) – pour rembourser un pourcentage de leurs salaires sur un nombre d’années déterminé lorsqu’ils obtiennent leur diplôme des programmes d’éducation des partenaires de CI.

CI a débuté au Rwanda après une étude de 18 mois visant à déterminer la faisabilité de la mise en œuvre du modèle d’accord de partage des revenus (ISA) de Chancen au niveau local. À ce jour, CI a signé des ISA avec plus de 1 400 jeunes Rwandais fréquentant Kepler et Davis College, et de nouvelles demandes sont en cours de traitement de la part de leur dernier partenaire, INES. Plus de 75 % du portefeuille actuel sont des femmes et 45 % sont issus de zones rurales.

A propos du Centre financier international de Kigali (KIFC)
Le Centre financier international de Kigali est un centre financier qui facilite les investissements internationaux et les transactions transfrontalières en Afrique. Le KIFC positionne le Rwanda comme une juridiction financière privilégiée pour les investissements en Afrique présentant une attractivité pour les investisseurs avec un cadre juridique et réglementaire entièrement conformes aux meilleures pratiques internationales.

Ntoudi Mouyelo, CIO de Rwanda Finance Ltd, l’institution chargée de développer et de promouvoir le Centre financier international de Kigali (KIFC), a souligné l’importance d’accueillir le Future of Work Fund. « Le Future of Work Fund a fait l’objet d’une diligence raisonnable rigoureuse de la part des investisseurs d’impact, confirmant que le KIFC transforme le Rwanda en une destination de choix en matière d’investissements transfrontaliers en Afrique. En outre, le fonds a été conçu en collaboration avec Impact Advisory Services au Luxembourg – des experts en finance mixte qui continueront à soutenir KIFC avec d’autres expertises en s’appuyant sur le partenariat signé entre le Rwanda et le Luxembourg. »

Contact Media:
Ella-Stella Ishimwe
ella@chancen.international
+250 784 827 076

Source : African Media Agency (AMA)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Corne de l’Afrique : la FAO lance un appel de 172 millions de dollars pour aider à éviter la famine

NEW YORK, USA, le 28 Juin 2022-/African Media Agency (AMA)/-Face au risque croissant de famine dans la Corne de l’Afrique en raison de conditions...

Ouverture de l’hyper marché du français Carrefour à Warda :  « Paul BIYA » interdit les mouvements d’humeur prévus par des propriétaires terriens abusés

Ouverture du Centre Commercial Playce à Warda :  « Paul BIYA » interdit les mouvements d’humeur prévus par des propriétaires terriens abusés     La Voix Des...

Au Congo, le séquençage génomique de la COVID-19 au service d’autres maladies

GENÈVE, Suisse, le 27 Juin 2022 /African Media Agency/-Grâce au séquençage génomique, les autorités sont informées quasi immédiatement de la circulation de variants de...

La SONARA au SAGO : Un devoir d’assurance vis-à-vis des Camerounais

La SONARA au SAGO : Un devoir d'assurance vis-à-vis des Camerounais ► La présence de la Société nationale de raffinerie (SONARA) au 11e Salon de...

Recent Comments

//lephaush.net/4/4358818
error: Content is protected !!